Les récipiendaires des bourses d’études AbbVie sur les MII mettront leurs forces au service des Canadiens vivant avec la maladie de Crohn ou la colite

Les récipiendaires des bourses d’études AbbVie sur les MII mettront leurs forces au service des Canadiens vivant avec la maladie de Crohn ou la colite

Ces dix récipiendaires incarnent le mouvement national qui a comme objectif de faire sortir de l’ombre la maladie de Crohn et la colite


À l’issue d’un processus de sélection particulièrement exigeant, Crohn et Colite Canada a remis des bourses d’études AbbVie sur les MII à 10 étudiants de partout au pays. Chaque étudiant a réussi à maintenir un degré de bien‑être élevé durant ses études et invite les autres autour de lui à faire de même.


« Chacune des demandes que nous avons reçues était inspirante. Nous avons eu le privilège de découvrir des témoignages bien sentis qui ont été livrés par des personnes de partout au pays, des histoires de courage et de détermination, a déclaré Mina Mawani, directrice générale de Crohn et Colite Canada. Au cours du processus de sélection, nous avons vraiment constaté que plusieurs jeunes étaient actifs au sein de leurs communautés respectives, qu’ils soutenaient les autres autour d’eux et qu’ils travaillaient à sensibiliser davantage les gens à ces maladies. Leurs témoignages viennent confirmer de nouveau que notre mission consistant à faire sortir de l’ombre la maladie de Crohn et la colite est couronnée de succès. »

Le Canada affiche l’un des taux de maladies inflammatoires de l’intestin (MII) les plus élevés dans le monde. Également connues sous les noms de maladie de Crohn et de colite ulcéreuse, ces maladies touchent 1 Canadien sur 150. Elles causent l’inflammation du tractus intestinal et de l’intestin, ce qui entraîne de l’ulcération, des douleurs intenses, des saignements internes et, plus particulièrement lorsque la maladie est en poussée active, des besoins imprévisibles et urgents de se rendre aux toilettes. Souvent, les Canadiens qui reçoivent un diagnostic ont entre 15 et 30 ans.

« Cette période représente un moment vital dans le développement des jeunes. En outre, composer au quotidien avec le stress relié à l’école est déjà assez difficile pour eux. Imaginez si en plus, il y a la douleur causée par ces maladies, ainsi que le sentiment de stigmatisation qu’éprouvent plusieurs personnes aux prises avec elles; tout cela peut devenir fort lourd à porter, a expliqué Stéphane Lassignardie, directeur général d’AbbVie Canada. Le programme de bourses d’études AbbVie sur les MII vise à alléger le fardeau des jeunes de niveau postsecondaire et à les inciter à poursuivre leurs études tout en vivant avec ces maladies chroniques. »

Chaque personne aux prises avec la maladie de Crohn ou la colite a une perspective unique. Souvent, ces maladies s’accompagnent de problèmes complexes pour lesquels il n’existe pas de solution universelle. Les récipiendaires des bourses d’études AbbVie sur les MII de 2016 ont à leur actif une vaste gamme d’expériences et ils ont surmonté de nombreuses difficultés. Afin de continuer à inspirer les gens qui l’entourent, chaque récipiendaire partage son histoire et son parcours avec les membres de sa communauté et en ligne cet été.

Biographies des récipiendaires des bourses d’études AbbVie sur les MII


Antoine Lapointe - Université du Québec à Montréal, Québec – Dès un jeune âge, Antoine avait de la difficulté à suivre le rythme de l’école, mais il n’a jamais abandonné. Il est devenu la première personne de sa famille à être acceptée à l’université. À l’âge de 21 ans, il a été hospitalisé et il a reçu un diagnostic de maladie de Crohn tout en étudiant et en travaillant à temps plein. Il a alors décidé de se concentrer uniquement sur l’école pour que son corps reprenne le dessus. Antoine a retrouvé la santé, mais il continue de mettre l’accent sur ses études en urbanisme. À son avis, le développement durable contribuera à rallier les générations futures.


Azalech Boyana – Université Ryerson, Ontario - Azalech a vécu sa première expérience de vie marquante lorsqu’elle est arrivée au Canada comme réfugiée de l’Éthiopie. Azalech a réussi à devenir résidente permanente du Canada, à décrocher un emploi dans son domaine et à faire du bénévolat auprès des nouveaux arrivants qui cherchaient eux aussi à s’établir au Canada. Azalech a vécu sa deuxième expérience de vie marquante lorsqu’elle a reçu un diagnostic de colite ulcéreuse. Azalech est actuellement inscrite au programme de maîtrise en éducation de la petite enfance à l’Université Ryerson. Elle espère pouvoir mettre à profit son expérience et son éducation pour être en mesure de continuer à encadrer, à outiller et à soutenir les enfants.


Caroline Evans – Université Dalhousie, campus du Nouveau‑Brunswick - Caroline Evans, étudiante en troisième année de médecine, met à profit son expérience personnelle avec la maladie de Crohn dans ses interactions avec les patients. Caroline, qui a reçu son diagnostic à l’âge de 14 ans, comprend bien les différents aspects reliés au fait de vivre avec une maladie chronique, par exemple les symptômes éprouvés au quotidien, les complications reliées à une telle maladie, les problèmes reliés à l’assurance et à la couverture des médicaments ainsi que la planification des rendez‑vous et des tests nécessaires. Bien que la route ait été parsemée d’embûches depuis le jour du diagnostic, Caroline pense qu’elle s’en tire bien malgré sa maladie de Crohn.


Darrah Horobetz – Université de Winnipeg, Manitoba - Darrah a commencé son parcours avec la maladie de Crohn alors qu’elle n’était âgée que de 13 ans. Depuis son diagnostic, Darrah s’est inscrite à l’Université de Winnipeg. Elle y est étudiante à temps plein, mais elle réussit quand même à occuper un emploi qui lui prend de 30 à 40 heures par semaine et à redonner à la communauté en faisant du bénévolat pour Crohn et Colite Canada. En tant que coordonnatrice des activités de collecte de fonds et des bénévoles, Darrah a organisé l’événement Bud, Spud, and Steak à Winnipeg, qui a été couronné de succès. Les fonds recueillis à cette occasion se chiffrent à plus de 4 000 $.


Jack Kerr – Université Queen’s, Ontario - Jack a fait face à plusieurs difficultés après avoir reçu son diagnostic de colite ulcéreuse à l’âge de 17 ans. Étudiant en sciences de la vie à l’Université Queen’s, Jack aspire à devenir gastroentérologue afin de pouvoir aider les autres personnes aux prises avec les mêmes difficultés et obstacles que lui. Son objectif ultime est de prouver que l’on peut réussir même lorsque l’on est atteint de la colite ulcéreuse, et d’inciter les autres à suivre ses traces. Jack est également le coprésident du Comité de la maladie de Crohn et de la colite de l’Université Queen’s pour l’année à venir et il a recueilli presque 2 000 $ dans le cadre de la randonnée Gutsy en marche. De plus, il participe aux activités de la communauté de Crohn et Colite Canada à Kingston pendant qu’il est à l’école et à celles de la communauté de l’organisme à Saint John, au Nouveau‑Brunswick, lorsqu’il retourne à la maison pour les vacances.


Lacy Brandt - Pacific Rim College, Colombie‑Britannique - Lacy Brandt doit jongler avec pas mal de choses : elle est étudiante à temps plein en acupuncture et médecine chinoise, elle travaille à temps partiel, elle fait du bénévolat et elle a des activités parascolaires à son agenda. Après avoir reçu son diagnostic de maladie de Crohn et avoir subi une importante opération, elle a commencé à faire du bénévolat pour Crohn et Colite Canada. Lacy participe aux activités des communautés de la maladie de Crohn et de la colite à Calgary et à Victoria, elle était de la randonnée Gutsy en marche et on a pu la voir dans une vidéo présentée à l’occasion du Gala de Calgary dans laquelle elle parlait de son expérience avec la maladie de Crohn. En outre, dans le cadre de ses activités de bénévolat, elle obtient un soutien inestimable de la part des gens qui travaillent à ses côtés, ce qui lui a donné la confiance nécessaire pour aider d’autres personnes.


Luke Knock - Nova Scotia Community College, Nouvelle‑Écosse – Luke et les autres membres de sa famille ont vécu plusieurs problèmes de santé. Luke a reçu un diagnostic de maladie de Crohn alors qu’il était en sixième année, et son frère a obtenu le même diagnostic peu de temps après. Quant à sa mère et à son oncle, ils ont tous deux lutté contre le cancer. Le parcours de Luke n’a pas été des plus faciles. Malgré tout, il était déterminé à demeurer concentré sur son travail scolaire et il a réussi à redonner à sa communauté. Lui et les membres de sa famille participent à la randonnée annuelle Gutsy en marche et encouragent les autres membres de la communauté à contribuer à la cause.


Michaelis Hurst – Université de Victoria, Collège Aurora, Territoires du Nord‑Ouest - Michaelis a reçu son diagnostic de maladie de Crohn à l’âge de 19 ans, mais elle déclare que son expérience l’a rendue plus forte. Alors qu’elle vivait à Winnipeg, au Manitoba, Michaelis a commencé à participer aux activités de la communauté de Crohn et Colite Canada présente dans la ville en assistant à des rencontres, en faisant du bénévolat à l’occasion de la Journée du barbecue de bienfaisance Les aliments M&M et en participant au gala annuel. Michaelis a réussi à obtenir le soutien dont elle avait besoin et elle est même devenue la présidente de son groupe de soutien local lorsqu’elle est retournée dans sa ville natale. Maintenant établie à Yellowknife, dans les T.N.‑O., Michaelis travaille avec des gastroentérologues, des infirmières, des diététiciennes, des médecins et d’autres membres de sa communauté en vue d’améliorer le soutien offert aux patients de sa région.


Rachel Chisholm – Université de Guelph, Ontario – Malgré le fait qu’elle a reçu un diagnostic de maladie de Crohn il y a plus de 10 ans, Rachel s’est fait la promesse de ne pas laisser la maladie entraver sa route. Depuis ce temps, Rachel a obtenu un grade de premier cycle ainsi qu’un certificat d’études supérieures, elle a visité trois continents, elle a progressé dans sa carrière et elle a déménagé deux fois. Actuellement, elle termine sa maîtrise. Rachel a également trouvé le temps de redonner à sa communauté en tant que membre de la section de Crohn et Colite Canada à Sudbury. Elle a tenu le programme « Let’s Do Brunch » (Brunch à la maison) à Toronto, elle a rempli le rôle de responsable des relations avec les médias à l’occasion de la randonnée Gutsy en marche de Sudbury (dans le cadre de laquelle elle a été, en plus, Meilleur cueilleur de dons!) et elle a pris la parole à l’occasion du lancement de PACE à l’Hôpital Mount Sinai à Toronto, en Ontario.


Shantz Bennett – Université Memorial de Terre‑Neuve, Terre‑Neuve – Lorsque Shantz a reçu son diagnostic de maladie de Crohn à l’âge de 14 ans, il a décidé qu’il allait se battre! Grâce à l’aide de sa famille, de ses amis, de ses professeurs et de ses médecins, Shantz a pu se concentrer sur sa santé et, en même temps, continuer de faire les choses qu’il aimait. Shantz est devenu maître nageur, a joué au sein de la troupe de théâtre de son école, s’est joint aux cadets de la marine et a même pu assister à la Journée mondiale de la jeunesse à Madrid, en Espagne. En décidant de se battre, Shantz a été capable d’accomplir beaucoup de choses et de redonner à sa communauté. Shantz croit que son expérience avec la maladie de Crohn a donné un nouveau sens à sa vie et lui a permis d’envisager l’avenir de manière positive.


À propos du programme de bourses d’études AbbVie sur les MII

Le programme de bourses d’études AbbVie sur les MII, qui en est maintenant à sa cinquième année, a pour objet de récompenser 10 personnes de partout au Canada qui vivent avec la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. Chaque gagnant reçoit une bourse d’études d’un montant pouvant aller jusqu’à 5 000 $CAN. Les bourses s'adressent aux étudiants de tous les âges vivant avec la maladie de Crohn ou la colite et qui sont inscrits à un établissement d'enseignement canadien de niveau postsecondaire en 2016. Visitez le www.ibdscholarship.ca pour plus de renseignements.

À propos de Crohn et Colite Canada

Crohn et Colite Canada est le seul organisme national de bienfaisance composé de bénévoles qui s’est donné pour mission de trouver des traitements curatifs contre la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse et d’améliorer la vie des enfants et des adultes atteints de ces maladies. Parmi les organismes caritatifs en santé du monde entier, nous sommes l’un des deux plus importants bailleurs de fonds destinés à la recherche sur la maladie de Crohn et la colite. En effet, nous avons investi plus de 94 millions $ dans la recherche sur ces maladies à ce jour. Notre rôle consiste à transformer la vie des personnes touchées par la maladie de Crohn et la colite (les deux principales formes de maladies inflammatoires de l’intestin) par la recherche, les programmes à l’intention des patients, la défense des droits et la sensibilisation. Notre campagne La maladie de Crohn et la colite – Mettez-y fin. Pour la vie. nous permettra de recueillir 100 millions $ d’ici 2020 pour faire progresser notre mission. Pour en savoir davantage, veuillez visiter le http://www.crohnetcolite.ca/.

À propos d’AbbVie

AbbVie est une entreprise biopharmaceutique d’envergure mondiale axée sur la recherche qui est née en 2013 à la suite de la scission des Laboratoires Abbott. La mission de l’entreprise consiste à recourir à son expertise, à ses gens dévoués et à son approche unique à l’égard de l’innovation pour élaborer et commercialiser des médicaments évolués pour le traitement de certaines des maladies les plus complexes et les plus graves du monde. AbbVie et sa filiale en propriété exclusive, Pharmacyclics, emploient plus de 28 000 personnes dans le monde entier et elles commercialisent des médicaments dans plus de 170 pays. Visitez le www.abbvie.ca et suivez‑nous à @abbviecanada.

Pour plus de renseignements ou pour organiser une entrevue, veuillez communiquer avec :

Adam Bornstein
Smithcom Ltd.
adam.bornstein@smithcom.ca
905.505.2540

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 150 VIT AVEC LA MALADIE DE CROHN OU LA COLITE
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.