Réseau PACE

pace-new-banner-FR-final.png

Le réseau Promoting Access and Care Through Centres of Excellence, ou PACE (Promouvoir l’accès et les soins grâce aux centres d’excellence), rassemble des centres de premier plan du secteur des maladies inflammatoires de l’intestin (MII) afin de faire progresser les meilleures pratiques pour les professionnels de la santé et de relever les normes en matière de soins pour les patients atteints d’une MII au Canada.

Lancé en 2016, PACE est le premier réseau national canadien de centres d’excellence sur les MII. Grâce à des efforts de recherche menés en collaboration entre les centres, le réseau vise à combler les lacunes existantes dans l’accès aux soins pour la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. Les données probantes recueillies dans le cadre de la recherche et des soins cliniques représenteront le catalyseur des changements dans le système public de santé.

Qu’est ce qu’un centre d’excellence sur les MII?

Afin de recevoir des soins optimaux pour la maladie de Crohn ou la colite, les patients doivent pouvoir compter sur une équipe multidisciplinaire. Lorsque les spécialistes d’une telle équipe sont répartis entre différents endroits, il est difficile pour les patients de coordonner plusieurs visites et de recevoir des services répondant à des besoins présentant de multiples facettes.

Les centres d’excellence sur les MII faisant partie du réseau PACE comportent une équipe de professionnels de la santé possédant des compétences dans divers secteurs afin d’être en mesure de fournir des soins plus complets aux personnes atteintes de la maladie de Crohn ou de la colite. Les sites de PACE offrent du leadership, de la recherche et de la formation dans le secteur des soins pour les MII.

Desservir les communautés éloignées au moyen de la télémédecine

Cette initiative lancée par l’Hôpital Mount Sinai de Toronto vise à permettre aux communautés mal desservies de bénéficier de soins spécialisés pour le traitement de la maladie de Crohn et de la colite. Le Dr Geoff Nguyen et son équipe s’attacheront à cerner les régions géographiques du Canada où les personnes atteintes d’une MII ont de la difficulté à accéder à des soins spécialisés.

Les membres de l’équipe de l’Hôpital Mount Sinai aideront les patients atteints de MII à accéder à des services de télémédecine grâce à du personnel infirmier spécialisé dans le traitement de ces maladies, tout en mettant à profit l’infrastructure de télémédecine provinciale déjà en place. Un essai clinique comprenant une évaluation des offres en télémédecine est en cours en Ontario, l’objectif étant la mise en œuvre du programme à l’échelle du pays.

En savoir plus sur le programme de télémédecine de l’Hôpital Mount Sinai (en anglais seulement)
En savoir plus sur le réseau de télémédecine de l'Ontario (sous-titres en français)

Surveillance de la santé des patients entre les visites

Le Dr John Marshall et le Dr Neeraj Narula de l’Université McMaster à Hamilton cherchent à aider les patients à jouer un rôle plus actif dans leurs soins de santé en mettant en œuvre un outil qui leur permet, et qui permet aussi à leurs équipes de soins, de mieux surveiller la maladie entre les visites planifiées. L’outil de production de rapports électroniques procurera également aux fournisseurs de soins de santé des renseignements plus solides durant les rencontres avec les patients.

Une fois effectué l’essai pilote de cet outil, ce dernier sera intégré aux pratiques en matière de soins cliniques aux autres centres PACE, et il sera utilisé dans le cadre du programme de télémédecine dont il est question ci-dessus.

Réduction de l’utilisation prolongée des stéroïdes

Souvent, les personnes atteintes de la maladie de Crohn ou de la colite se font prescrire des stéroïdes pour maîtriser leurs symptômes. Bien qu’un tel traitement puisse être efficace pour le soulagement des symptômes, il peut s’accompagner d’un certain nombre d’effets secondaires à court et à long termes.

Le Dr Richard Fedorak, le Dr Remo Panaccione et la Dre Cynthia Seow de l’Université de l’Alberta et de l’Université de Calgary élaboreront et mettront en œuvre une voie de soins cliniques qui offrira aux fournisseurs de soins de santé des directives sur la manière de limiter ou d’éviter le recours aux stéroïdes. Ladite voie de soins cliniques sera intégrée aux pratiques cliniques de tous les sites PACE, puis elle sera ensuite appliquée à l’échelle nationale, afin de normaliser les soins à l’intention des patients atteints d’une MII et de réduire l’utilisation prolongée des stéroïdes. 

Évaluation des percées réalisées dans le secteur des soins de santé

Le Dr Alain Bitton et le Dr Waqqas Afif de l’Université McGill à Montréal établiront des indicateurs de qualité, fondés sur les données probantes actuelles et les commentaires des patients, qui permettront de mesurer l’efficacité des initiatives PACE et d’autres programmes d’amélioration de la qualité de soins pour les MII. 

De plus, l’équipe PACE, en collaboration avec des spécialistes de la maladie de Crohn et de la colite, élaborera et mettra en œuvre un outil d’autoévaluation de l’amélioration de la qualité basé sur le Web qui servira à cerner les lacunes dans les soins, à mettre davantage l’accent sur une prestation de soins axée sur les patients et à normaliser les soins à l’échelle nationale. Il s’agit d’un modèle novateur visant à améliorer la qualité des soins en établissant des mesures d’autoévaluation et des étapes normalisées et, si possible, fondées sur des données probantes en vue de la tenue d’activités d’amélioration continue de la qualité pour les professionnels de la santé et les cliniques du secteur des MII.

Nouvelles

Le Programme PACE compte un nouveau partenaire à Thunder Bay
Le programme PACE compte une nouvelle codirectrice de site à Calgary
Le progrès de PACE, une année après son lancement
Le nouveau réseau de Crohn et Colite Canada réunit des centres de soins de santé canadiens de classe mondiale

Renforcement du réseau PACE

Les dons à Crohn et Colite Canada permettront au réseau PACE de poursuivre son travail essentiel et de rehausser les soins pour le traitement des maladies inflammatoires de l’intestin. Cliquez ici pour faire un don. Pour en apprendre davantage sur la manière dont vous pouvez contribuer à PACE, veuillez communiquer avec Katy Devitt, Directrice, Programmes de recherche à Crohn et Colite Canada.

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 150 VIT AVEC LA MALADIE DE CROHN OU LA COLITE
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.