Pleins feux sur un ancien récipiendaire de bourses d'études : Naji Balche

Naji Balche

La date limite pour la présentation des demandes de bourses d’études AbbVie sur les MII de 2019 approche. Nous profitons de ce moment pour prendre des nouvelles de nos anciens récipiendaires afin d’en savoir davantage sur les belles initiatives auxquelles ils participent au sein de la communauté de la maladie de Crohn et de la colite et autour de celle-ci.

Naji Balche a reçu la bourse d’études AbbVie sur les MII en 2018. Il fait actuellement un baccalauréat en sociologie et en histoire à l’Université Western à London, en Ontario.

Qu’avez-vous fait ou que faites-vous actuellement au sein de la communauté de la maladie de Crohn et de la colite?
En tant que président fondateur du Club de la maladie de Crohn et de la colite de Western, je joue un rôle actif dans la sensibilisation à propos des maladies inflammatoires de l’intestin tant au sein de la communauté à l’Université Western qu’à London dans l’ensemble. Au cours de sa première année d’activités, notre club a grandi : il compte maintenant 42 membres et à ce jour, nous avons tenu 3 événements couronnés de succès.

Plus tôt cette année, nous avons accueilli à notre campus le Dr Brian Feagan, expert mondial en maladie de Crohn, ainsi que l’olympienne Alyxandria Treasure. Notre auditoire a eu l’occasion d’en savoir davantage sur les progrès actuels dans la recherche sur les MII et d’obtenir des réponses à ses questions par nos conférenciers d’honneur. Malgré le mauvais temps, nous avons eu un bon taux de participation. Les présentations de nos conférenciers ont également été diffusées en direct et visionnées des milliers de fois. Tout récemment, nous avons tenu un tournoi de volleyball auquel ont participé plus de 50 joueurs.

Mon activisme et mon engagement m’ont permis de nouer des liens forts et positifs tant avec Crohn et Colite Canada qu’avec la London Health Science Foundation, ce qui garantira un brillant avenir pour notre Club au fil de notre progression. Nous travaillons en vue de l’atteinte de notre objectif à long terme : tenir une marche de financement pour la maladie de Crohn et la colite à London durant l’année scolaire. Comme la Marche Gutsy annuelle a lieu durant l’été, alors que la plupart des étudiants sont de retour à la maison, notre marche locale constituera pour eux une excellente occasion d’en apprendre davantage à propos de ces maladies et de contribuer à notre cause pendant qu’ils sont à l’école.

De quelle manière l’obtention de la bourse d’études AbbVie sur les MII a-t-elle eu un impact sur votre parcours académique?
La bourse d’études m’est d’une très grande utilité jusqu’à ce jour, tout particulièrement maintenant, compte tenu des changements apportés aux frais de scolarité et au Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario (RAFEO). Le stress, plus particulièrement le stress financier, est l’une des principales causes des poussées actives de ma maladie. Le fait de recevoir la bourse d’études m’a apporté la tranquillité d’esprit : j’étais soulagé d’une partie du fardeau financier qui pesait sur mes épaules.

Qui plus est, comme l’argent de la bourse d’études servait directement au paiement de mes frais de scolarité, je pouvais me servir des fonds du RAFEO pour couvrir mes autres dépenses. En tant qu’étudiant à temps plein, je trouvais qu’il était difficile de travailler suffisamment d’heures pour payer mes factures tout en consacrant du temps à mes engagement extrascolaires. Cette bourse d’études m’a résolument enlevé une importante source de stress, en me permettant d’accorder mon attention tant à l’école qu’au bénévolat.

Quel conseil avez-vous à donner aux étudiants qui envisagent de présenter une demande pour obtenir cette bourse?
J’encourage tous les étudiants qui vivent avec une MII à présenter une demande. Cette bourse d’études m’a permis d’établir des liens avec de nombreuses personnes de ma communauté touchées par une MII. Avant de lancer le Club de la maladie de Crohn et de la colite de Western, je ne pensais pas pouvoir faire grand-chose pour avoir un impact important dans ma communauté. Toutefois, grâce à ce club et à la bourse d’études, j’ai pu réunir des dizaines de personnes déterminées à l’égard de notre cause.

J’ai réalisé qu’en travaillant avec ma communauté, l’impact que nous pouvons avoir n’a pas de limites. J’ai fondé le Club de la maladie de Crohn et de la colite de Western; je n’aurais pu tenir des événements couronnés de succès sans le soutien de tous les membres de ce Club!

Le conseil que je donnerais aux étudiantes et étudiants envisageant de présenter une demande de bourse d’études est de penser à tous les gestes, aussi petits soient ils, qu’ils peuvent poser pour aider leur communauté. Que vous soyez bénévole pour un événement ou président d’un Club, vos contributions peuvent avoir un impact.

Pour en savoir davantage sur la bourse d’études AbbVie sur les MII et présenter votre demande, cliquez ici.

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 140 vit avec la maladie de Crohn ou la colite
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.

Autres secteurs d’intérêt