Régime alimentaire et nutrition

Une saine alimentation s’impose pour tous pour se maintenir en santé, avoir de l’énergie et se rétablir. Cela est d’autant plus vrai pour les personnes aux prises avec une MII qui doivent éviter les problèmes de malnutrition et de déshydratation. Pour des renseignements détaillés et des conseils, consultez notre brochure « Pour une alimentation réfléchie » et le Guide alimentaire canadien pour en apprendre davantage sur une alimentation équilibrée.

Il n’existe aucune diète pour la MC ou la CU. Chacun étant unique (tolérances, goûts, siège de la maladie dans le tube digestif) une approche nutritionnelle appropriée à VOTRE cas est recommandée.

Voici toutefois quelques conseils qui pourraient vous être utiles. Si votre maladie vous donne un peu de répit, il est dans votre intérêt d’opter pour un régime équilibré. Il n’y a pas lieu d’éviter un type d’aliment particulier ou de vous astreindre à une diète sévère. Toutefois, il y a des aliments plus difficiles à digérer que d’autres comme les mets qui contiennent des fibres insolubles, les graines, les noix, les fruits et les légumes crus. 

Lorsque la maladie est en phase active, vous voudrez probablement modifier votre alimentation pour éviter d’irriter davantage votre tube digestif. Voici quelques conseils à appliquer pendant une poussée de MII :

  • Identifiez et éliminez les aliments déclenchants;

  • Identifiez les aliments les moins irritants;

  • Mangez plus souvent, mais en plus petites quantités;

  • Essayez les produits sans lactose, car plusieurs personnes souffrant d’une MII semblent prédisposées à une intolérance au lactose;

  • Réduisez votre consommation de sucre et d’édulcorants artificiels qui irritent le tube digestif;

  • Évitez de boire de grandes quantités de liquide en mangeant; attendez plutôt après le repas;

  • Réduisez votre consommation de matières grasses qui sont difficiles à digérer.

Vous voulez en savoir plus au sujet des effets des aliments sur la MII, lisez notre brochure « Pour une alimentation réfléchie ».

Pour en savoir plus sur Probiotiques et prébiotiques ici.
 

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 150 VIT AVEC LA MALADIE DE CROHN OU LA COLITE
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.