Voyages

Par : Jessica Minervini

ccc-travel.jpgDepuis que je suis toute petite, ma famille a toujours voyagé. Mon premier voyage était en Floride lorsque j’avais environ quatre ans et, que ce soit pour des vacances ou pour affaires, je n’ai jamais cessé de voyager depuis ce temps. J’ai reçu mon diagnostic de maladie de Crohn à l’âge de treize ans, il y a onze ans de cela. Cela aurait pu m’empêcher de profiter du temps de vacances en famille, mais j’ai rapidement adapté ma manière de voyager à ma nouvelle réalité, afin que la maladie ne m’empêche pas d’explorer le monde. Cette adaptation a pris un certain temps, et je demeure consciente que ma maladie peut me prendre au dépourvu à n’importe quel moment, même lorsque j’arpente les rues de Paris. Toutefois, au fil des ans, j’ai recueilli d’importants conseils et astuces au sujet des voyages et des MII. Voici les sept meilleurs conseils que je puis vous prodiguer pour vous aider à profiter pleinement de vos futurs voyages :

  1. Voyagez toujours avec plus de médicaments que vous ne pensez avoir besoin. Il est toujours possible que vous oubliiez un sac dans l’avion ou que vous perdiez des comprimés derrière une commode.
  2. Assurez-vous de conserver toutes les ordonnances dans leurs contenants d’origine. Cela vous évitera des problèmes aux contrôles de sécurité des aéroports.
  3. Transportez toujours vos médicaments dans vos bagages de cabine. La dernière chose dont vous avez besoin est que vos médicaments se retrouvent à l’autre bout de la planète dans vos bagages enregistrés.
  4. Faites comme les enfants! Allez toujours à la salle de bains avant de quitter votre chambre d’hôtel ou un restaurant. À mon avis, l’arrêt aux toilettes du restaurant est le plus important, car vous savez que vous venez tout juste de manger.
  5. Ouvrez l’œil pour repérer le sigle international des toilettes. Les restaurants comme McDonalds et les cafés Starbucks sont des endroits parfaits où s’arrêter, car il y en a presque partout dans le monde et vous êtes certains d’y avoir accès à une toilette. Aussi, soyez à l’affût des toilettes dans les lieux de transit : gares, aéroports, avions, trains, autobus, etc. (Dans certains pays, il faut payer un léger montant pour utiliser les toilettes publiques; n’oubliez donc pas de garder sur vous, en tout temps, un peu de monnaie du pays où vous vous trouvez.)
  6. Soyez à l’écoute de votre corps. Si vous savez que certains aliments vous font aller immédiatement aux toilettes, évitez d’en manger avant de longues périodes de transport, surtout si vous n’êtes pas certain de pouvoir utiliser des toilettes pendant le trajet.
  7. Détail des plus importants : si vous voyagez avec des amis, des membres de votre famille ou des gens que vous venez de rencontrer, informez-les toujours de votre état de santé. Gardez à l’esprit qu’il nous arrive à tous de ressentir des envies pressantes qui surviennent sans crier gare. Si les gens avec qui vous voyagez sont au courant de votre maladie, les arrêts imprévus aux toilettes occasionneront moins de stress ou de nervosité.

Chers compagnons combattants des MII, je ne vous cacherai pas que le fait d’être atteint de la maladie de Crohn peut réfréner votre désir de voyager autour du monde. En raison de mon état, j’ai très souvent vécu des désagréments alors que je voyageais : entre autres, il m’a fallu adapter mes allées et venues à mon horaire de prise de médicaments et j’ai déjà vécu une attaque de panique surprise en plein métro de Paris. Toutefois, au bout du compte, le plaisir que j’ai à voyager et les leçons incroyables que j’ai apprises du fait d’explorer de nouveaux endroits compensent amplement ces obstacles relativement négligeables. Ainsi, pour terminer, le meilleur conseil que je puisse vous donner est de continuer à voyager… ça en vaut largement le coup! 

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 140 vit avec la maladie de Crohn ou la colite
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.