Une étude issue du projet GEM établit un lien entre la perméabilité intestinale accrue et la maladie de Crohn

Du projet GEM logo
Un projet international dirigé par Crohn et Colite Canada permet de nous rapprocher de la prévention de la maladie de Crohn et à terme, d’un remède

Toronto (Ontario), le 20 août 2020 — Crohn et Colite Canada annonce que le projet de renommée mondiale sur les facteurs génétiques, environnementaux et microbiens (GEM) a permis de faire une découverte importante. Lancé en 2008, le projet GEM est la plus importante étude clinique au monde portant sur les causes de la maladie de Crohn. Dans le cadre de cette étude qui examine le développement prospectif de la maladie de Crohn, les chercheurs surveillent des milliers de personnes en santé dont un frère, une sœur ou un parent vit avec la maladie, et suivent leur alimentation, leur fonction immunitaire, leurs barrières intestinales, leur microbiome, leur génétique et leur milieu. Aux fins d’analyse de cette étude, la maladie de Crohn, une affection invalidante pour laquelle il n’existe actuellement aucun remède, a été diagnostiquée chez 50 participants.
 
« Le projet a été conçu selon une question simple : pourquoi une personne plutôt qu’une autre développe-t-elle une MII? » a expliqué le Dr Croitoru, chercheur principal. « Grâce à des données recueillies sur plus de dix ans et à l’évolution des technologies, nous sommes en mesure de réaliser des analyses dont nous n’avions jamais rêvé en 2008. Personne d’autre au monde ne dispose d’une telle cohorte et d’une telle richesse d’échantillons et de données pour étudier les causes des MII. Nous nous concentrons depuis longtemps sur la façon de contrôler les symptômes et l’inflammation. Ici, nous nous demandons comment guérir la maladie, et nous disposons maintenant de données fascinantes sur les possibles déclencheurs précoces de la maladie de Crohn », a ajouté le Dr Croitoru.

Une étude récente intitulée Increased Intestinal Permeability is Associated with Later Development of Crohn Disease (Gut Barrier and Crohn Disease Risk) (lien entre perméabilité intestinale accrue et développement ultérieur de la maladie de Crohn [barrière intestinale et risque de maladie de Crohn], en anglais uniquement), publiée dans la revue Gastroenterology de l’American Gastroenterological Association (AGA), apporte un éclairage supplémentaire sur ces facteurs de prédiction.

L’étude visait à déterminer si les défauts de la barrière intestinale pouvaient être liés au risque futur de développer la maladie de Crohn. La doublure intestinale d’une personne sert de barrière séparant les microbes intestinaux et la réponse immunitaire. On pense depuis longtemps qu’une dégradation de cette barrière (appelée « perméabilité intestinale accrue » ou « intestin qui fuit ») pourrait entraîner le développement d’une inflammation intestinale. La fonction de barrière peut être modifiée chez des proches en santé de patients atteints de la maladie de Crohn, toutefois il n’a jamais été démontré que cette altération précède ou entraîne le développement de la maladie de Crohn. 

L’étude a révélé que des personnes en santé parentes au premier degré de patients atteints de la maladie de Crohn, qui ont par la suite développé elles-mêmes la maladie de Crohn, présentaient un ratio lactulose/mannitol (ratio LacMan) anormal lorsqu’ils se sont inscrits à l’étude. L’intégrité de la barrière intestinale a été mesurée à l’aide du test au lactulose/mannitol. Le lactulose est un gros sucre qui ne traverse normalement pas la barrière intestinale. Des concentrations de lactulose plus élevées que la normale dans l’urine suggèrent une perméabilité intestinale accrue. Il s’agit du premier signe d’une anormalité préexistante de la fonction de barrière décelé dans le cadre d’une vaste étude portant sur des personnes en santé suivies au fil du temps et visant à détecter l’apparition de la maladie de Crohn. Cet élément démontre que le ratio LacMan peut permettre de prédire la maladie. 
 
Au cours de cette phase du projet GEM, les chercheurs tentent de mettre au point des tests prédictifs permettant d’identifier les individus qui développeront la maladie, avant même l’apparition des symptômes. 
 
Crohn et Colite Canada est reconnaissant envers ses donateurs et la fiducie caritative Leona M. and Harry B. Helmsley Charitable Trust, qui croient en la recherche comme le projet GEM, et envers les chercheurs qui permettent de réaliser ces progrès.
 
« Crohn et Colite Canada est fier de mener des recherches novatrices sur la maladie de Crohn et la colite grâce à la passion et à la curiosité de chercheurs canadiens comme le Dr Ken Croitoru et son équipe, ainsi qu’au soutien généreux et à la patience de nos donateurs », affirme Mina Mawani, présidente et chef de la direction, Crohn et Colite Canada. « La recherche à forte incidence comme le projet GEM demande beaucoup de temps et d’argent, mais étant donné la valeur des résultats de la recherche, l’investissement en vaut la peine, car nous trouvons des moyens de prévenir ces maladies dévastatrices », a-t-elle ajouté. 

Le projet GEM est axé sur la maladie de Crohn, mais la recherche contribue également à comprendre la colite ulcéreuse, une maladie inflammatoire de l’intestin (MII) semblable, ce qui pourrait mener à des traitements plus ciblés et plus efficaces.

Pour en savoir davantage sur le projet GEM, consultez crohnsandcolitis.ca/gem.

À propos de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, les deux principales formes de maladie intestinale inflammatoire (MII), sont des maladies auto-immunes qui amènent le corps à attaquer les tissus sains, ce qui provoque une inflammation d’une partie ou de la totalité du tube digestif. Les symptômes comprennent des douleurs et des crampes abdominales, de la fatigue, des saignements internes et des selles fréquentes et urgentes, dans certains cas plus de 20 fois par jour. La prévalence de la maladie de Crohn et de la colite au Canada est l’une des plus élevées au monde, comme en témoignent environ 270 000 personnes diagnostiquées. Chaque heure, un Canadien reçoit un diagnostic de maladie de Crohn ou de colite.
 
À propos de Crohn et Colite Canada

Crohn et Colite Canada s’efforce sans relâche de trouver des remèdes à la maladie de Crohn et à la colite ulcéreuse et d’améliorer la vie tant des enfants que des adultes touchés par ces maladies chroniques. Nous sommes le plus important organisme composé de bénévoles du pays à s’acquitter de cette mission et nous sommes l’un des deux principaux donateurs caritatifs au monde dans le domaine de la santé à financer la recherche sur la maladie de Crohn et la colite. Nous avons investi plus de 130 millions de dollars dans la recherche à ce jour. Nous repoussons les limites des personnes touchées par la maladie de Crohn et la colite grâce à la recherche, à des programmes à l’intention des patients, à la défense des droits des patients et à la sensibilisation aux MII. Pour avoir des détails, consultez crohnetcolite.ca et suivez-nous @ayezducran sur Twitter, Facebook et Instagram.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements ou organiser une entrevue, veuillez communiquer avec :

Angie Specic 
Crohn et Colite Canada
aspecic@crohnsandcolitis.ca
416-920-5035, poste 210

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 140 vit avec la maladie de Crohn ou la colite
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.

Autres secteurs d’intérêt