Découvrir les causes et les déclencheurs

Qu’est-ce qui cause la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse? Voilà une question que se posent fréquemment les patients et les personnes qui leur donnent des soins. Malheureusement, les causes et les déclencheurs de ces maladies chroniques demeurent inconnus.

Grâce au soutien de Crohn et Colite Canada, fourni sous forme de subventions, les chercheurs ci dessous nous rapprochent du jour où seront découverts les facteurs qui mènent à l’apparition de ces maladies en étudiant les déclencheurs environnementaux, les marqueurs génétiques et plus encore.

2021 RÉCIPIENDAIRES

Dr. Alberto Caminero

Dr Alberto Caminero | Université McMaster
Titre : Le rôle du métabolisme microbien dans les intolérances alimentaires associées aux maladies inflammatoires de l’intestin
Date : 2021-2024
Montant : 375 000 $

Les patients atteints de maladies inflammatoires de l’intestin (MII) signalent diverses intolérances alimentaires. Cependant, on ignore les principaux déclencheurs alimentaires et les mécanismes qui entrent en jeu. Certains aliments tels que le blé et les produits laitiers qui ne sont pas correctement digérés par nos enzymes peuvent provoquer des effets indésirables. Bien que notre microbiote intestinal puisse aider à la digestion, les patients atteints de MII présentent souvent un microbiote altéré, qui peut inclure la perte de microbes bénéfiques.

L’étude du Dr Caminero vise à mieux comprendre si les microbes présents dans les intestins des patients atteints de MII ont une capacité digestive réduite pour certains types d’aliments, causant ainsi des effets indésirables. L’étude examinera également les effets de différents composants alimentaires dans des modèles animaux de colite.

Les résultats de cette étude contribueront à guider les conseils diététiques en pratique clinique. Plus particulièrement, ils ouvriront la voie à de nouvelles approches préventives et thérapeutiques à base de probiotiques chez les patients atteints de MII présentant des intolérances alimentaires spécifiques.

Dr. Jean-Eric Ghia

Dr Jean-Eric Ghia | Université du Manitoba
Titre : Fonction de la protéine FDC-SP dans la colite ulcéreuse
Date : 2021-2022
Montant : 50 000 $

Les personnes atteintes de colite ulcéreuse présentent souvent une inflammation et un déséquilibre microbien dans l’intestin. Le Dr Ghia et son équipe visent à étudier les effets d’une protéine (protéine sécrétée par les cellules dendritiques folliculaires ou FDC-SP) dans la régulation de l’inflammation, du système immunitaire et des microbes intestinaux et son incidence sur le développement de la colite ulcéreuse.

2020 RÉCIPIENDAIRES

Dr. Brian Coombes
Dr Brian Coombes  |  Université McMaster
Recherche : Nouveau modèle préclinique de la maladie de Crohn influencée par le stress psychologique
Date: 2020-2023
Amount: $375,000

Le Dr Brian Coombes et son laboratoire effectuent des recherches pour mieux comprendre les microbes responsables de l'inflammation chronique dans la maladie de Crohn, et en particulier E. coli adhérent-invasif (AIEC). Les bactéries AIEC sont plus abondantes chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn, mais nous ignorons pourquoi à l’heure actuelle. Ce que l’on sait, c’est que l’AIEC peut influencer l’évolution de la maladie dans les modèles précliniques de la maladie de Crohn, et c’est sur cette influence que porte cette recherche.

Le stress psychologique est un facteur important de la maladie de Crohn, mais les raisons pour lesquelles le stress peut exacerber les symptômes et provoquer des poussées ne sont pas claires. Le Dr Coombes et son équipe ont mis au point un modèle préclinique dans lequel le stress psychologique entraîne des changements dans le microbiome intestinal qui ressemblent aux changements observés dans le microbiome des patients atteints de la maladie de Crohn. Cette dysbiose est dominée par une multiplication d’AIEC et d’autres bactéries dans l’iléon. L’équipe a commencé à caractériser la réponse immunitaire de l’hôte au stress qui influence la prolifération d’AIEC. Grâce à cette nouvelle subvention, le Dr Coombes continuera à approfondir notre compréhension de la réponse immunitaire et des changements microbiens causés par le stress qui entraînent un déséquilibre microbien, et à rechercher des stratégies pour réhabiliter le microbiome intestinal. 

2019 RÉCIPIENDAIRES

Dr. Pierr-Yves von der Weid
Dr Pierre-Yves von der Weid Université de Calgary 
Recherche : Importance des dysfonctionnements lymphatiques mésentériques dans la persistance de la maladie de Crohn
La date : 2019 - 2022
Montant : 375,000 $

Les premières descriptions de la maladie de Crohn révèlent que les intestins enflammés présentent un système lymphatique anormal. Ce système, qui joue un rôle important dans l’immunité générale en propageant les globules blancs, est également crucial dans les intestins, car il maintient l’équilibre des liquides tissulaires et aide à absorber les matières grasses digérées. Qui plus est, les vaisseaux lymphatiques intestinaux permettent aux cellules immunitaires spécialisées de se rendre jusqu’aux ganglions lymphatiques et de déclencher une réponse immunitaire efficace.

Lorsque le système lymphatique ne fonctionne pas correctement, il peut déclencher des états pathologiques intestinaux, voire les aggraver. Grâce à de nouvelles techniques d’imagerie, nous comprenons désormais mieux les fonctions du système lymphatique, et notamment son rôle dans les troubles inflammatoires tels que la maladie de Crohn.

À l’aide de modèles murins de maladie de Crohn, ce projet vise à déterminer si les troubles du système lymphatique dans des intestins enflammés entraînent une réduction de la circulation lymphatique et une réponse immunitaire affaiblie.

Si les résultats montrent que le dysfonctionnement du système lymphatique aggrave l’inflammation intestinale, les traitements permettant de restaurer la fonction lymphatique pourraient alors devenir une nouvelle possibilité thérapeutique viable pour la maladie de Crohn.

Récipiendaires passés des subventions

Pour en savoir plus sur les projets de recherche passés de subventions de 2018, cliquez ici.
Pour en savoir plus sur les projets de recherche passés de subventions de 2017, cliquez ici.
Pour en savoir plus sur les projets de recherche passés de subventions de 2016, cliquez ici.
Pour en savoir plus sur les projets de recherche passés de subventions des années 2014-2015, cliquez ici.

 

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 140 vit avec la maladie de Crohn ou la colite
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.

Autres secteurs d’intérêt