Aide à la gestion des symptômes

Vivre avec la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse implique souvent de composer avec la douleur, la perte de poids, la fatigue, l’anémie ou la diarrhée.

Grâce au soutien de Crohn et Colite Canada, fourni sous forme de subventions, les chercheurs ci dessous mènent des projets de recherche visant à mieux comprendre ces symptômes et ayant comme objectif la découverte de nouveaux traitements qui réduiront, voire élimineront ces symptômes.

2021 RÉCIPIENDAIRES

Dr. Amanda Ricciuto

Dre Amanda Ricciuto | Hôpital pour enfants malades
Titre : Évaluation des résultats à long terme basés sur la population atteinte de maladies inflammatoires de l’intestin et de cholangite sclérosante primitive
Date : 2021-2024
Montant : 375 000 $

Jusqu’à 8 % des personnes atteintes d’une maladie inflammatoire de l’intestin (MII) souffrent d’une maladie du foie appelée cholangite sclérosante primitive (CSP). La CSP provoque une inflammation et une cicatrisation des canaux biliaires. Les patients atteints à la fois de MII et de CSP (CSP-MII) présentent un risque élevé de maladies hépatiques en phase terminale, de cancer du côlon et de cancer des canaux biliaires. La CSP est l’une des principales causes de décès dans les populations atteintes de MII. Jusqu’à présent, peu de recherches ont été menées sur les MII compliquées par la CSP.

Les travaux de la Dre Ricciuto visent à examiner les effets à long terme sur la santé (cancer, chirurgies intestinales, greffe du foie et décès) et l’utilisation des services de santé (hospitalisations, visites aux urgences, coloscopies et imagerie) chez les patients présentant des complications liées à la comorbidité CSP-MII afin d’éclairer la répartition des ressources et les initiatives de stratification des risques, notamment les conseils aux patients.

2019 récipiendaires

Dr. Sara Ahola Kohut

Dre Sara Ahola Kohu | Hospital for Sick Children
Recherche : Examen d’un nouveau programme de soutien et de formation en ligne pour les parents d’enfants atteints de MII
La date : 2019 - 2020
Montant : 50,000 $

Afin d’améliorer la qualité de vie des enfants atteints d’une MII, nous devons aider certains membres essentiels de leur équipe de soins, à savoir leurs parents. Dans le cadre de ce projet, les chercheurs détermineront dans quelle mesure l’iACT-P, une nouvelle série d’ateliers en ligne, peut réalistement aider les parents.

L’iACT-P comprend trois séances de 90 minutes concernant l’ACT (Acceptance and Commitment Training), c’est-à-dire l’apprentissage de l’acceptation et de l’engagement, une nouvelle approche reposant sur des données probantes pour le parentage des enfants atteints d’une maladie chronique. Lors de ces ateliers, les parents apprennent à prendre soin d’eux tout en prenant en charge les symptômes de MII, les traitements et l’alimentation de leur enfant sur un support numérique qui convient parfaitement aux programmes psychosociaux. Ces séances leur permettent également de rencontrer d’autres parents et de partager leurs expériences, ce qui les aide à parler de ce qu’ils vivent face aux symptômes difficiles et imprévisibles de leur enfant.

Les parents sont souvent négligés en matière de santé pédiatrique, alors qu’ils jouent un rôle vital dans les soins et sont essentiels à la défense des intérêts de leur enfant. La plupart des systèmes de soutien actuels se focalisent sur les jeunes patients. Cette étude innovante permettra de connaître les effets de ces ateliers sur les parents, de savoir s’ils sont réalistes et utiles et de déterminer s’ils font réellement une différence sur le degré de stress des parents, leurs comportements fondés sur les valeurs et leur acceptation des difficultés rencontrées par leur enfant.

2018 récipiendaires

Dr. Charles Bernstein

Dr Charles Bernstein | Université du Manitoba
Montant : 375 000 $
La date : 2018-2021
Recherche : L’imagerie cérébrale de la dépression, de l’anxiété et de la fatigue chez les patients atteints d’une MII

Les recherches du docteur Charles Bernstein cherchent à élargir notre compréhension de la relation et de l’interaction entre le cerveau et les intestins. Les chercheurs savent que les personnes atteintes d’une MII présentent des taux de troubles anxieux et de dépression plus élevés par rapport à la population générale. Cependant, ils ne comprennent pas entièrement comment ces problèmes de santé mentale impactent les symptômes du patient. En utilisant de nouvelles techniques de balayage du cerveau, le docteur Bernstein espère utiliser ces nouvelles informations pour améliorer la manière dont sont traitées les MII.


 
Dr Prevost Jantchou

Dr Prévost Jantchou | CHU Sainte-Justine
Montant : 375 000 $
La date : 2018-2021
Recherche : La vitamine D pour prévenir les récidives de la maladie de Crohn chez les enfants

Le docteur Prévost Jantchou estime que sa recherche peut aider à diminuer les éventuelles rechutes, améliorer les soins et finalement renforcer la qualité de vie générale des enfants atteints de la maladie de Crohn. Étant donnée la prévalence plus élevée de la maladie de Crohn dans les pays du Nord, l’étude du Dr Jantchou se penchera sur les facteurs environnementaux qui pourraient jouer un rôle chez les patients atteints de la maladie de Crohn. Le docteur Jantchou comparera les effets d’une dose élevée de vitamine D avec ceux d’une dose standard utilisée comme traitement d’appoint contre la maladie de Crohn.

RÉCIPIENDAIRES PASSÉS DES SUBVENTIONS

Pour en savoir plus sur les projets de recherche terminés que nous avons soutenus, cliquez ici.
 


 

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 140 vit avec la maladie de Crohn ou la colite
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.

Autres secteurs d’intérêt