Célébrer 10 ans de réussite étudiante

Veronica Slade
Cette année marque le 10e anniversaire du programme de bourses d’études AbbVie sur les MII, et nous célébrons ce jalon en doublant le nombre de bourses offertes, ce qui signifie que 20 étudiants postsecondaires extraordinaires recevront une bourse de 5 000 $ pour le prochain semestre à l’automne 2021. 

Avant d’atteindre la date limite de soumission des candidatures aux bourses d’études AbbVie sur les MII 2021, nous avons renoué avec les bénéficiaires des dix dernières années. Poursuivez votre lecture et découvrez les conseils d’une extraordinaire boursière de 2017 pour réussir sur le plan scolaire, ainsi que les raisons pour lesquelles elle a postulé.


Présentation de Veronica Slade.

Veronica fait partie de la sixième cohorte de bénéficiaires des bourses d’études AbbVie sur les MII. Comme tant d’autres, elle est inspirante et ambitieuse, et démontre un grand intérêt envers sa communauté. Elle a reçu la bourse en 2017 alors qu’elle terminait sa troisième année de baccalauréat en travail social à l’Université de Regina, à Regina, en Saskatchewan. Elle a décidé d’obtenir un diplôme en travail social à la suite de ses expériences et de son emploi dans les domaines de la garde des jeunes et de l’éducation de la petite enfance. Après avoir obtenu son diplôme, Veronica est retournée dans sa ville natale de Saskatoon où elle travaille comme travailleuse sociale accréditée dans le cadre du programme pour les personnes handicapées du ministère des Services sociaux. Compatissante et généreuse, Veronica travaille avec des personnes, des familles et des organisations pour s’assurer que les membres de la communauté peuvent accéder à des services qui contribuent à améliorer la qualité de vie. 

Nous avons discuté avec Veronica pour en savoir plus sur son engagement dans la communauté des MII et sur le rôle que la bourse a joué dans le soutien de ses études postsecondaires. Nous lui avons également demandé de nous faire part de trucs pour poser une candidature à la bourse et des conseils pour les étudiants qui terminent leurs études tout en vivant avec une MII. 

Voici ce que Veronica avait à dire : 

Qu’avez-vous fait ou que faites-vous actuellement auprès de la communauté Crohn et Colite?

« J’ai déménagé l’année après ma chirurgie, de Regina à Saskatoon, et je me suis jointe à la section de Saskatoon de Crohn et Colite Canada, où j’ai commencé à faire du bénévolat à l’occasion d’événements. Peu de temps après, j’ai assisté à ma première réunion avec la Saskatoon Ostomy Association. Comme j’étais la plus jeune participante, j’espérais entrer en contact avec d’autres jeunes stomisés auxquels je pourrais m’identifier. Comme rien de tel n’existait dans ma ville, j’ai commencé à faire de la publicité pour créer mon propre groupe de soutien quelques mois plus tard lors d’une journée éducative et dans les magasins de fournitures médicales. Les personnes intéressées ont lentement afflué et, en janvier 2018, le Young Ostomates Support and Friendship Group (YOS+FG) s’est officiellement formé. Le groupe compte maintenant près de 20 membres et nous bénéficions d’un parrainage continu pour nos réunions. Six mois après avoir rejoint la Ostomy Association, j’ai été élue vice-présidente et coordonnatrice des visites. J’ai maintenu ces postes depuis lors et j’ai travaillé à réorganiser le programme de visites, à accompagner des personnes avant la chirurgie et à former d’autres personnes à devenir des visiteurs accrédités d’Ostomy Canada. »

Quelles incidences la bourse d’études AbbVie sur les MII a-t-elle eues sur votre parcours académique?

« Le fait de recevoir la bourse AbbVie IBD m’a permis de payer intégralement les droits de mon dernier semestre de mon programme en travail social. Peu de temps après avoir obtenu mon diplôme, je devais subir ma deuxième chirurgie et j’ai dû suspendre le début de ma carrière. Grâce à la bourse, j’avais moins de prêts étudiants à rembourser, ce qui a atténué le stress financier pendant et après le semestre. Cette récompense a été un vrai moment de fierté alors que j’entamais mon semestre de stage – la dernière étape avant d’obtenir mon diplôme. » 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui songent à présenter une demande pour obtenir la bourse d’études? 

« Il faut fournir du travail pour remplir la demande, mais cela peut en valoir la peine! Assurez-vous d’être conscient des délais pour faire une demande et ne vous découragez pas si vous ne recevez pas la bourse. Vous pouvez toujours réessayer l’année suivante. Je l’ai reçue après avoir postulé trois fois! »

Avez-vous des conseils à donner aux étudiants vivant avec une MII qui font des études supérieures?

« Il est important d’écouter votre corps et de ne pas faire trop d’efforts. Ces maladies peuvent signifier que vous êtes un étudiant qui a besoin de repos supplémentaire! Ne soyez pas gêné de demander des mesures d’adaptation si nécessaire et n’oubliez pas de vous fixer des attentes réalistes. Une charge de cours réduite peut être nécessaire en cas de poussées ou de changements de traitement médicamenteux. Ne vous comparez pas aux autres étudiants qui n’ont pas de maladie affectant leur santé. Il peut être utile de communiquer avec d’autres par le biais de votre section locale de Crohn et Colite Canada pour atténuer le sentiment de lutter seul. Enfin, abordez la situation dans son ensemble. En fin de compte, un travail manqué ou en retard, ou même un cours ou un semestre échoué ne déterminera pas les résultats de votre carrière. Votre santé doit passer avant tout! »  

Si vous retournez en classe à l’automne 2021, nous vous encourageons à prendre le temps de soumettre votre candidature dès maintenant pour peut-être commencer un nouveau semestre avec un peu plus de sous! La date butoir pour poser votre candidature est le 1er juin 2021 à 23 h 59.

Pour en apprendre davantage sur les bourses d’études AbbVie sur les MII et poser votre candidature, cliquez ici

Avez-vous des questions? Communiquez avec nous à info@ibdscholarship.ca.  

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 140 vit avec la maladie de Crohn ou la colite
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.

Autres secteurs d’intérêt