Crohn et Colite Canada recommandations pour recevoir des doses de rappel de la COVID-19 Vaccins

Monsieur plus âgé recevant un vaccin contre la COVID-19 booster

CROHN ET COLITE CANADA RECOMMANDE QUE LES PERSONNES ATTEINTES DE MALADIE INFLAMMATOIRE INTESTINALE SUR DES MÉDICAMENTS QUI SUPPRIMENT LE SYSTÈME IMMUNITAIRE SOIENT INCLUSES AVEC D'AUTRES POPULATIONS IMMUNOCOMPROMISES RECEVANT DES DOSES DE RAPPEL DE VACCINS COVID-19

Résumé des recommandations :
  • Nous recommandons aux personnes ayant MII qui reçoivent des médicaments qui suppriment leur système immunitaire (corticostéroïdes systémiques, thiopurines, méthotrexate et produits biologiques) ont accès aux vaccins de rappel COVID-19 entre 14 et 18 semaines après leur deuxième dose de vaccin.

  • Nous recommandons que les personnes non immunisées avec MII recevoir le vaccin COVID-19 dès que possible.  Les vaccins se sont avérés efficaces pour prévenir les COVID-19 graves (hospitalisation, décès), même contre les variantes préoccupantes.

  • Nous encourageons fortement les employeurs et les écoles à envisager des politiques de vaccination obligatoire afin de minimiser le risque de COVID-19 grave et mortel chez les personnes vivant avec maladie de Crohn et colite ulcéreuse.

Le 24 août 2021, le Crohn et Colite Canada COVID-19 et MII Le groupe de travail s'est réuni pour discuter de la question des vaccins de rappel chez les personnes atteintes d'une maladie inflammatoire de l'intestin (MII). Les membres du groupe de travail ont examiné le dernier manuscrit pré-imprimé (pas encore évalué par les pairs) du CLARITY- MII étude, et recherche chez les personnes sans MII qui ont un système immunitaire affaibli. La CLARTÉ- MII étude a démontré que les personnes MII qui utilisent des thérapies biologiques anti-TNF ont généralement bien répondu à deux doses de un vaccin à ARNm (BNT162b2, produit par Pfizer/BioNTech) ou un vaccin vecteur adénoviral (ChAdOx1 nCOV-19, produit par Oxford/AstraZeneca), mais pas aussi bien que les personnes utilisant le vedolizumab pour traiter leur MII (un produit biologique qui ne supprime pas systématiquement le système immunitaire). En outre, la concentration d’anticorps anti-COVID chez les personnes utilisant l’infliximab a chuté en dessous du niveau jugé nécessaire pour assurer l’immunité environ 14 à 18 semaines après la deuxième dose, ce qui n’a pas été observé chez les personnes sous vedolizumab ou chez les témoins sains. Les auteurs ont conclu que les personnes atteintes MII recevoir un traitement immunosuppresseur systémique doit suivre attentivement les directives de santé publique sur le masquage et l'éloignement physique et doit être envisagé pour des doses de rappel pour améliorer l'immunité.

Les gouvernements provinciaux du Canada étudient actuellement la question de savoir qui devrait recevoir des doses de rappel de vaccins à ARNm. Les bénéficiaires potentiels sont les personnes âgées, les personnes atteintes d’un cancer sous traitement actif et les personnes ayant reçu une greffe. Crohn et Colite Canada soutient les recommandations des Centers for Disease Control (CDC) selon lesquelles les personnes prenant des corticostéroïdes à forte dose et d'autres médicaments immunosuppresseurs (y compris les produits biologiques anti-TNF) devraient recevoir des doses de rappel. Les corticostéroïdes systémiques ont toujours été associés à une COVID-19 sévère et à la mort chez les personnes atteintes de MII dans le SECURE- MII registre. Il y a des données émergentes (du CLARITY- MII étudier et SÉCURISER- MII registre) que MII les patients immunodéprimés peuvent être à risque de COVID-19 grave et potentiellement mortel. 

À la lumière de ce nombre croissant de recherche , Crohn et Colite Canada COVID-19 et MII Le groupe de travail recommande que les personnes atteintes MII qui sont systématiquement immunodéprimés (utilisant des médicaments comme des corticostéroïdes systémiques, des thiopurines, du méthotrexate ou des produits biologiques) devraient avoir la possibilité d'accéder à la vaccination de rappel contre la COVID-19 14 à 18 semaines après leur deuxième dose. Crohn et Colite Canada continue de recommander aux personnes atteintes de MII recevoir deux doses de tout vaccin COVID-19 disponible (qu'ils soient immunodéprimés ou non). Ces recommandations sont particulièrement importantes lors de la quatrième vague au Canada, lorsque la variante Delta du SRAS-CoV-2 est la souche prédominante.

La variante Delta se propage plus facilement et est associée à un risque accru d’hospitalisation. Recevoir deux doses d'un vaccin à ARNm ou à vecteur d'adénovirus est efficace pour prévenir l'infection par le SRAS-CoV-2 et très efficace contre le COVID-19 sévère. Les rappels de vaccins sont un moyen de renforcer cette immunité. De plus, nous recommandons aux personnes MII utilisez des masques à l'intérieur et assurez-vous de la distance physique lorsque vous vous associez à des personnes non vaccinées ou à des personnes dont le statut vaccinal est inconnu.

RECOMMANDATIONS POUR LES EMPLOYEURS ET LES ÉCOLES

Environ 1 personne sur 140 au Canada vit avec MII, l'un des taux les plus élevés au monde. Crohn et Colite Canada demande aux employeurs et aux écoles de considérer que la plupart des personnes MII sont immunodéprimés et peuvent ne pas répondre aussi bien à la vaccination que les autres personnes (d'autant plus que l'immunité diminue avec le temps). Nous devons agir pour protéger les personnes qui sont vulnérables au COVID-19. Exiger que les employés, les étudiants et les enseignants soient vaccinés est l’un des meilleurs moyens de prévenir la propagation du COVID-19.

Par conséquent, Crohn et Colite Canada COVID-19 et MII Le groupe de travail encourage fortement les employeurs et les écoles à envisager des politiques de vaccination obligatoire afin de minimiser le risque de COVID-19 grave et mortel chez les personnes vivant avec maladie de Crohn et colite ulcéreuse. En outre, l’obligation de porter un masque à l’intérieur, la distanciation physique et une ventilation adéquate rendront les lieux de travail et les écoles plus sûrs pour les personnes vulnérables, et pour nous tous.

Pour plus d'informations sur la COVID-19 et des conseils aux personnes touchées par Crohn ou colite, veuillez visiter notre la COVID-19 et MII section.

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 140 vit avec la maladie de Crohn ou la colite
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.

Autres secteurs d’intérêt