L’impact lié au fait d’avoir accès à un.e spécialiste au cours des visites à l’urgence

Le Dr Geoffrey Nguyen de l’Université de Toronto, Shelley Bouchard, IA de l’Hôpital Mount Sinai, et la Dre Christina Diong, analyste principale de recherche à l’Institut de recherche en services de santé (Institute for Clinical Evaluative Sciences, ou ICES), ont passé en revue les visites aux services d’urgence ontariens se rapportant aux maladies inflammatoires de l’intestin (MII), visites dont le nombre va en s’accroissant.    
Ils ont établi que les lacunes au chapitre de l’accès à des soins spécialisés en MII en externe contribuait à la hausse des visites aux services d’urgence se rapportant aux MII. Compte tenu des conclusions auxquelles ils sont arrivés, ils recommandent la mise en place de stratégies ayant pour objet d’améliorer l’accès à de tels soins spécialisés pour réduire le recours des patients souffrant d’une MII aux services d’urgence. 
  
L’étude a été publiée dans The Journal of Crohn's and Colitis. Vous pouvez en faire la lecture ici (résumé seulement) (offert en anglais seulement)​.  Accès à des soins spécialisés et visites aux services d’urgence pour les maladies inflammatoires de l’intestin : Une étude basée sur la population (Access to Specialists and Emergency Department Visits in Inflammatory Bowel Disease: A Population-Based Study)   

Ce projet de recherche s’inscrit dans le cadre du Réseau PACE de Crohn et Colite Canada, le premier réseau national canadien de centres d’excellence en MII visant à combler les lacunes dans les soins à l’intention des personnes vivant avec la maladie de Crohn ou la colite. Apprenez en davantage.
Retourner

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 140 vit avec la maladie de Crohn ou la colite
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.

Autres secteurs d’intérêt