Sulfasalazine et 5-aminosalicylates (5-ASA)

Ces médicaments limitent la production de certains produits chimiques qui déclenchent l'inflammation. Ce médicament est généralement prescrit pour aider à combattre les attaques plus légères de Crohn ou colite. Les exemples incluent les mésalamines et la sulfalazine.

Qu'est-ce que la sulfasalazine et le 5-ASA?

La sulfasalazine est un médicament composé de deux éléments : la sulfapyridine et l'acide 5-aminosalicylique (5-ASA). Ce médicament est utilisé depuis les années 1930 pour traiter l'inflammation dans l'arthrite et on a découvert par la suite qu'il faisait de même dans la colite ulcéreuse.

Au début, les scientifiques ne savaient pas pourquoi la sulfasalazine était efficace pour traiter la colite, mais des études ont ensuite montré que c'était dû au composant 5-ASA du médicament. Plus tard, les médicaments contre la colite ont commencé à exclure le composant sulfapyridine du médicament, car on a constaté qu'il était responsable pour les effets secondaires. Ces médicaments nouvellement conçus et présentant moins d'effets secondaires ont été appelés 5-ASAs.

La mésalamine, la sulfasalazine et l'olsalazine sont des exemples de ces médicaments. Vous pouvez les reconnaître sous les noms de marque Asacol®, Mezavant®, Pentasa®, Salofalk® et Teva®

En plus des comprimés oraux, ces médicaments se présentent sous forme de suppositoires, de mousses rectales et de lavements liquides. 


retour au sommet

Comment fonctionnent les 5-ASAs?

Les 5-ASAs agissent en stoppant la production de substances connues pour provoquer une inflammation dans votre corps et, par conséquent, ils réduisent le niveau d'inflammation dans les intestins. Ainsi, ils permettent aux tissus intestinaux endommagés de guérir.


retour au sommet

Pour qui sont utilisés les 5-ASAs?

Les 5-ASAs sont connus comme des médicaments de référence dans le traitement de la colite. Ces médicaments agissent comme des agents anti-inflammatoires pour réduire la gravité des symptômes intestinaux dans la colite ulcéreuse légère à modérée.

Les 5-ASAs ont été signalés comme étant généralement plus utiles pour la colite que pour la maladie de Crohn. Par conséquent, leur efficacité dans le traitement de la maladie de Crohn reste incertaine. Ils sont considérés comme topiques (c'est-à-dire appliqués directement sur la muqueuse du gros intestin dans ce cas) car ils enrobent le côlon. C'est pourquoi ils sont plus utiles pour la colite, dont on sait qu'elle affecte la muqueuse interne du côlon, que pour la maladie de Crohn. À ce titre, les 5-ASAs sont considérés comme des médicaments de première intention dans le traitement de la colite.


retour au sommet

Quelle est l'efficacité de la sulfasalazine et du 5-ASA?

Voici un résumé de l'efficacité de la sulfasalazine / 5-ASA pour la prise en charge des MII :

  • Les 5-ASA sont très efficaces pour induire une rémission chez les patients de colite ulcéreuse active à intensité léger à modéré. .

  • Les 5-ASA sont très efficaces pour prévenir les rechutes dans les cas de colite ulcéreuse.

  • Les 5-ASA ne sont PAS efficaces pour induire une rémission dans le cas de maladie de Crohn active ou pour prévenir des rechutes dans le cas de maladie de Crohn inactif. Les études n'ont pas montré d'effets thérapeutiques significatifs de ces médicaments sur les personnes atteintes de la maladie de Crohn. Le médicament de référence, la sulfasalazine, peut toutefois être efficace pour traiter la maladie de Crohn.
     
  • ​La question de la possibilité que les 5-ASAs puissent contribuer à réduire le risque de cancer du côlon est également controversée. L'idée principale reste que les 5-ASAs traitent et contrôlent la colite ulcéreuse et qu'en contrôlant la maladie, ils pourraient éventuellement contribuer à prévenir le risque de ce cancer à long terme.

retour au sommet

Effets secondaires et risques de l'utilisation

Les 5-ASA sont considérés comme très sûrs car ils n'atteignent pas le système sanguin. De ce fait, ils ne présentent généralement pas d'effets secondaires, ce qui en fait des médicaments bien tolérés mais relativement peu coûteux. Néanmoins, leur effets secondaires les plus courants sont les suivants: éruptions cutanées, nausées, maux de tête, diarrhée sécrétoire accrue mais rare, diminution de l'appétit, ou perte de cheveux. 

La sulfapyridine peut entraîner des effets secondaires liés à la dose et à l'hypersensibilité, notamment des réactions allergiques aux sulfamides, une réduction de la fertilité masculine par une diminution temporaire du nombre de spermatozoïdes (qui revient à la normale après l'arrêt du médicament), une absorption réduite des folates dans le corps (il est recommandé aux femmes enceintes de prendre des suppléments de folates pendant le traitement par la sulfasalazine), et le risque rare d'une maladie appelée dyscrasie du sang. 

Parmi les effets secondaires «idiosyncrasiques» encore plus rares de la composante mésalamine de ces médicaments figurent la néphrite interstitielle (un trouble rénal), la pancréatite (inflammation du pancréas), la pneumonie (inflammation des poumons), la péricardite (inflammation d'un tissu entourant le cœur), et l'hépatite (inflammation du foie).

La prise de pilules peut également constituer une gêne pour les personnes qui doivent les suivre, au point qu'elles oublient de prendre leurs médicaments (l'observance devient un problème).


retour au sommet

Ressources

Vidéo : Les 5-ASAs et les maladies inflammatoires de l'intestin

Regardez cette vidéo (6 min) pour en savoir plus sur les 5-ASA utilisés dans le traitement de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse, notamment sur le mode d'action de ces médicaments dans le cadre de la MII, sur leur utilisation, sur les types de patients pouvant avoir accès aux 5-ASA, sur les avantages potentiels, les effets secondaires et les risques. Veuillez noter que cette vidéo est en anglais.

Conférencier: Le Dr John K. Marshall (MD, MSc, FRCPC, CAGF, AGAF), professeur de médecine, directeur de la division de gastroentérologie, Université McMaster.


retour au sommet

Précédente

Antibiotiques


Dans cette section

Retour à Parcours de la MII