Accouchement

Votre gastroentérologue et votre obstétricien-gynécologue devront peut-être travailler en collaboration pour vous aider à prendre des décisions concernant votre accouchement. La plupart des femmes atteintes d'une MII peuvent accoucher par voie vaginale naturelle, et les femmes atteintes d'une MII présentent les mêmes taux d'accouchements vaginaux que les autres femmes.

Épisiotomie

Votre obstétricien-gynécologue peut décider de réaliser une épisiotomie au moment de l'accouchement, à savoir une incision chirurgicale à l’entrée du vagin en cas d’accouchement difficile pour prévenir la rupture des tissus. L'épisiotomie peut servir à éviter une déchirure incontrôlée du périnée.    
 
La décision de réaliser une épisiotomie est particulièrement importante si vous avez une inflammation active dans cette zone, car cette inflammation peut ralentir la guérison d'une déchirure incontrôlée autour du sphincter anal ou du rectum après la naissance.
 
Assurez-vous de discuter avec votre équipe soignante si vous avez des préoccupations au sujet de l'épisiotomie ou du risque de déchirure.


retour au sommet

Césarienne

En règle générale, la décision d’effectuer ou non une césarienne revient à l’obstétricien-gynécologue. Certaines complications liées aux MII peuvent nécessiter une césarienne afin de protéger le sphincter anal.

C’est notamment le cas si vous souffrez d’une maladie périanale complexe active (complication touchant le rectum ou l'anus), qui peut inclure des fistules ou des abcès. 

Une césarienne peut également être nécessaire afin de protéger le sphincter si vous avez un réservoir iléal, comme un réservoir en J, en S ou en W. 

Il existe un risque d'incontinence fécale si votre sphincter est endommagé lors d'un accouchement vaginal. 


retour au sommet

Reprise d’une perfusion de produit biologique

Si vous avez pris un produit biologique pendant votre grossesse et que vous avez cessé de le prendre au cours du dernier trimestre, nous vous recommandons de redémarrer votre perfusion de produit biologique avant de quitter l'hôpital. Cela vous évitera d'avoir à retourner à l'hôpital plus tard, potentiellement avec votre bébé, pour recevoir votre perfusion.


retour au sommet


Dans cette section

Retour à Parcours de la MII