Thérapies nutritionnelles

Compléments de synthèse

Les boissons et suppléments nutritionnels peuvent vous aider à augmenter votre apport et à limiter votre perte de poids. Puisque votre corps pourrait ne pas être en mesure d'absorber suffisamment de vitamines et de minéraux, votre fournisseur de soins pourrait également vous recommander de prendre une multivitamine quotidienne ou des suppléments tels que :

  • Fer

  • Vitamines D et B12

  • Acide folique

  • Sodium et potassium

  • Capsules d'huile de poisson ou d’acides gras oméga-3

  • Calcium

  • Zinc


retour au sommet

Probiotiques et prébiotiques

Les probiotiques et les prébiotiques se ressemblent, mais ils sont très différents et ont des implications différentes pour l'intestin.

Que sont les probiotiques?

Les probiotiques sont des microorganismes vivants, souvent bactériens, qui vivent dans notre corps. Elles sont similaires aux bactéries qui se trouvent naturellement dans le corps humain - en particulier dans l'intestin, et encore plus particulièrement dans l'intestin d'un bébé en bonne santé et nourri au sein. Il a été démontré que ces micro-organismes ont des effets bénéfiques sur la santé lorsqu'ils sont ingérés et qu'ils sont particulièrement utiles pour les personnes souffrant de troubles intestinaux et inflammatoires, notamment de colite ulcéreuse. 

De nombreuses personnes prennent des suppléments probiotiques, mais la base de preuves pour presque tous les probiotiques vendus aujourd'hui fait défaut pour les MII. Des études suggèrent que certaines souches de probiotiques pourraient contribuer à réduire les poussées dans les populations de MII, mais d'autres études sont nécessaires pour comprendre l'efficacité des probiotiques à maintenir la rémission chez les personnes atteintes de MII.

Que sont les prébiotiques?

Les prébiotiques, en revanche, sont des « aliments » pour certains groupes de bactéries. Ce ne sont pas des bactéries vivantes, mais des glucides qui ne sont pas normalement digérés, comme les fibres, et qui sont contenus dans de nombreux aliments naturels comme les fruits, les légumineuses et les céréales complètes. Lorsque vous ingérez des prébiotiques, vous augmentez de manière sélective certaines populations de bactéries qui consomment ce prébiotique. De cette façon, vous augmentez vos propres bactéries probiotiques. 

Les aliments qui contiennent un mélange plus complet de prébiotiques sont les fruits, les légumineuses, les céréales complètes, les artichauts et les feuilles de pissenlit. Les prébiotiques aident également l'organisme à absorber le calcium pour prévenir l'ostéoporose.

Les probiotiques peuvent aider à restaurer et à maintenir les « bonnes » bactéries dans nos intestins, mais les preuves manquent. Des études sur les animaux ont montré que certains prébiotiques en un seul élément aggravent l'inflammation. En consommant des prébiotiques, vous pouvez augmenter le nombre de probiotiques dans votre corps. 

Les probiotiques aident-ils les personnes atteintes d'une MII?

Il faut faire preuve de prudence avec les allégations dramatiques selon lesquelles des produits spécifiques contenant des probiotiques peuvent réduire l'inflammation intestinale active, et toutes les souches de bactéries probiotiques ne sont pas les mêmes. Toutefois, les résultats des études sur les modèles animaux concernant la prévention des maladies sont encourageants.

Des études cliniques sur les animaux suggèrent que les probiotiques peuvent aider à réduire les poussées et à prévenir les complications Crohn ou les colite, comme la pouchite. Les probiotiques sont généralement considérés comme sûrs à utiliser car très peu d'effets indésirables ont été signalés, l'augmentation des gaz étant la principale plainte.

Cependant, la variabilité des études cliniques, comme les doses et les types de probiotiques utilisés, fait qu'il est difficile pour les experts de tirer des conclusions sur l'efficacité de l'utilisation des probiotiques dans la gestion des MII. D'autres études sont nécessaires pour déterminer l'efficacité des probiotiques à provoquer ou à maintenir une rémission dans Crohn les cas de colite. 

Les personnes atteintes Crohn de colite doivent savoir quels sont les compléments probiotiques qu'elles prennent. Assurez-vous que le produit que vous choisissez possède un numéro d'information sur le médicament (DIN), un numéro de produit naturel (NPN) ou un numéro homéopathique (DIN-HM), et parlez-en à votre médecin avant de commencer le produit. Les décisions concernant l'utilisation de probiotiques dans la gestion de votre maladie doivent être communiquées à vos prestataires de soins de santé. 

Sources naturelles de probiotiques

 

  • Le yaourt et les compléments alimentaires fournissent des probiotiques, mais il existe un certain nombre d'autres sources alimentaires naturelles, comme:

  • Le babeurre est similaire au yaourt et peut être la base d'un excellent smoothie. Il est disponible dans le rayon des produits laitiers de la plupart des épiceries.

  • Le kéfir est une boisson à base de lait de vache, de chèvre ou de brebis fermenté avec des grains de kéfir. Disponible dans les magasins d'aliments naturels, il est amer en soi mais peut être mélangé à des fruits ou à d'autres édulcorants.

  • Le tempeh est un produit à base de soja fermenté, similaire au tofu, mais plus facile à mâcher. C'est également une protéine de haute qualité et l'une des rares sources végétariennes de vitamine B12.

  • Le miso est un assaisonnement japonais produit par la fermentation de divers haricots ou grains. Il est utilisé dans les soupes, les sauces et les tartinades.

  • La choucroute est du chou fermenté ou mariné. Les bactéries probiotiques se forment lorsque le chou frais fermente dans la saumure.

  • Kim Chi est un peu comme la choucroute, mais beaucoup plus piquant et épicé. En Corée, le kim chi est servi en accompagnement ou en plat principal.

  • La levure de bière, un sous-produit de la fabrication de la bière, contiendrait des bactéries probiotiques.

Sources naturelles de prébiotiques

  • Racine de chicorée crue
  • Artichaut de Jérusalem cru
  • Feuilles de pissenlit crues
  • Ail cru
  • Poireau cru
  • Oignon cru et cuit
  • Asperges brutes
  • Son de blé cru
  • Farine de blé entier cuite
  • Banane crue

Parlez à votre prestataire de soins de santé si vous souhaitez prendre des compléments probiotiques. 


retour au sommet

Nutrition entérale exclusive (EEN)

L’alimentation entérale exclusive est un type de traitement comprenant une formule nutritionnelle ingérée par voie orale ou par l’entremise d’un tube placé dans le nez ou dans l'intestin. L'alimentation entérale exclusive permet un apport de nutriments quotidien dans l'organisme sous forme liquide et aide à maîtriser la maladie. Ce traitement contribue à reprendre le poids perdu et à optimiser le potentiel de croissance.

Il aide également à la guérison de la paroi intestinale, à la réduction de l'enflure et à l’atténuation des symptômes, avec très peu d'effets secondaires. Bien qu'ils soient rares, les effets secondaires peuvent comprendre des nausées, des ballonnements, des selles molles, une irritation cutanée autour du tube et un colmatage du tube. 

Un tube mou appelé tube nasogastrique (NG) part de votre nez pour se rendre à votre estomac afin de vous fournir les nutriments. Le système est initialement inséré dans un hôpital, et votre fournisseur de soins vous expliquera comment poursuivre l'alimentation à la maison à l'aide de la pompe d'alimentation, du tube et de tout autre équipement dont vous avez besoin. Vous pouvez apprendre à insérer le tube vous-même. Votre fournisseur de soins peut vous recommander une durée idéale pour provoquer une période de rémission. 

Il s'agit d'un régime liquide seulement, de sorte que vous n'aurez pas à manger d’aliments habituels. Si vous le souhaitez, vous pouvez continuer à boire des liquides clairs. Les aliments et liquides que vous pouvez consommer comprennent de l'eau, des jus clairs (sans pulpe ni morceaux de fruits), du Gatorade ou des boissons pour sportifs, des boissons gazeuses claires, du thé glacé, des tisanes, du bouillon filtré, des sucettes glacées, de la gelée et de la gomme.

Vous devriez vous sentir rassasié, votre énergie devrait commencer à augmenter et les symptômes de votre MII devraient s’apaiser. Lorsque le traitement d’alimentation entérale est terminé, selon la durée convenue par votre fournisseur de soins, vous pouvez commencer à lentement réintégrer les aliments à votre régime. 

L’organisation européenne de la maladie de Crohn et de la colite et la société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatriques recommandent l’alimentation entérale comme premier traitement alimentaire chez les enfants atteints de la maladie de Crohn. Ce point a également été souligné dans une déclaration de consensus publiée par les gastroentérologues pédiatriques de l’Association canadienne de gastroentérologie.

Ce traitement devrait être utilisé pour favoriser la croissance et lutter contre la sous-alimentation. 

Bien que l'alimentation entérale puisse prolonger la période de rémission, la maintenance de cette période n'a pas encore été prouvée.


retour au sommet


Dans cette section

Retour à Parcours de la MII