École supérieure

Hébergement pour l'alimentation

N'hésitez pas à demander des mesures d'adaptation pour répondre à vos besoins particuliers. Toutes les universités devraient avoir un service concernant l'accessibilité (le nom peut changer d’un endroit à l’autre). Si vous devez vous rendre à la salle de bain fréquemment pendant un examen, demandez à récupérer ce temps perdu.

Demandez un logement privé ou une salle de bain privée dans la résidence de l'école. Vous pourriez peut-être opter pour des études à temps partiel ou mentionner à votre professeur qu’il est possible que vous manquiez des cours. Quels que soient vos besoins, exprimez-les pour être en mesure de faire vos études en tout confort.


retour au sommet

Planifier à l'avance

Examinez bien vos différentes options. Faites des recherches sur les écoles et leurs programmes de repas avant d’arrêter votre choix sur un établissement. Prenez toutes les mesures d'adaptation nécessaires avant le début des cours et préparez les documents.

Certains établissements imposent un programme de repas obligatoire. Renseignez-vous à savoir si l'établissement offre divers menus ou seulement des repas-minute. Les établissements peuvent-ils s’adapter à vos besoins? Examinez d'abord cette question avant de dépenser cet argent.

Préparez votre repas si la cafétéria n'offre pas de menu qui vous convient, et apportez vos propres collations lorsque vous sortez, surtout lorsque vous allez au cinéma, car le maïs soufflé est un des aliments à éviter.


retour au sommet

Manger à l'extérieur

Consultez les menus au préalable pour connaître les options qui s'offrent à vous. Limitez ou évitez les boissons caféinées et l'alcool. N'hésitez pas à demander à votre serveur s’il est possible d’apporter des modifications au plat d’origine ou de vous donner plus de détails sur des ingrédients que vous ne connaissez pas.


retour au sommet

Manger dans les chambres de dortoir (résidence d'étudiants)

S’il est permis de le faire, pensez à vous procurer un petit réfrigérateur, un grille-pain, un petit four, un mélangeur ou autres petits appareils électroménagers pour faciliter une saine alimentation sur le pouce ou dans votre dortoir. Vous pourrez par exemple préparer des boissons frappées, une option santé rapide.


retour au sommet

Soutien et services

Obtenez de l'aide lorsque vous en avez besoin ou de façon préventive. Consultez les services de santé destinés aux étudiants et collaborez avec les fournisseurs de soins de l’établissement. Renseignez-vous à savoir si le fournisseur des services alimentaires de votre établissement fait appel à un ou une diététiste. Le cas échéant, demandez à lui parler de vos besoins particuliers.

Recherchez le soutien par les pairs. Il pourrait exister un comité sur la maladie de Crohn ou de la colite, ou un rassemblement de ce type. Sinon, vous pouvez simplement communiquer avec vos amis et leur faire part de ce que vous vivez. Le fait de communiquer cette information peut avoir des conséquences surprenantes. 


retour au sommet

Faire l'épicerie

Prenez le temps de préparer vos repas et collations. Gardez en réserve des collations santé comme des fruits, des légumes, du hoummos ou du yogourt dans votre dortoir. Acheter des produits de la saison peut vous faire économiser.


retour au sommet

Les choses à faire et à ne pas faire pour l'alimentation

À faire : soyez honnête, agissez de façon proactive, planifiez, essayez divers régimes alimentaires pour atteindre vos objectifs personnels, magasinez intelligemment, participez à des activités sociales, parler de votre expérience avec vos amis et votre famille et demandez à ce que des modifications soient apportées pour répondre à vos besoins.

À éviter : avoir honte, avoir peur de demander de l'aide, suivre un régime qui ne vous convient pas ou accorder la priorité à l’adaptation plutôt qu’à la santé.


retour au sommet


Dans cette section

Retour à Parcours de la MII