Types de régimes dans les MII

Existe-t-il un régime spécial pour les MII?

Les régimes particuliers et les thérapies nutritionnelles peuvent aider à atteindre certains des objectifs de santé des personnes atteintes d’une MII, notamment :

  • Maintenir une bonne nutrition pour soutenir un niveau d’énergie et un poids optimaux;

  • Assurer la croissance et le développement sains des enfants;

  • Améliorer la qualité de vie en gérant les symptômes, comme les nausées et les crampes;

  • Aider à traiter l'inflammation.

Il n'existe pas de formule alimentaire particulière pour les personnes atteintes d’une MII, mais il existe plusieurs régimes que les gens peuvent essayer afin de trouver celui qui leur convient. Chez les enfants, deux options alimentaires sont suggérées dans le cadre d’essais contrôlés aléatoires : l’alimentation entérale exclusive et le régime d’exclusion pour la maladie de Crohn.

Pour les autres régimes, des preuves anecdotiques démontrent que les symptômes des patients s'estompent, mais rien n’indique qu'ils atténuent l'inflammation ou l'ulcération de la paroi intestinale. La consommation d’aliments entiers et la restriction des aliments transformés, moyennant quelques variations, est le thème commun.

Ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. Si vous voulez essayer un régime particulier, ne le faites pas seul. Collaborez plutôt avec un fournisseur de soins. Vous n'avez pas besoin de suivre un régime en particulier. Les essais et erreurs vous aideront à trouver le meilleur régime pour votre corps. 


retour au sommet

Régime pauvre en FODMAP

Le régime FODMAP est un régime bien connu pour aider à améliorer les symptômes des MII et du syndrome du côlon irritable (SCI), mais il n'est pas connu pour aider l'inflammation. Les aliments contenant des FODMAP peuvent déclencher des symptômes tels que des gaz, des ballonnements, de la diarrhée et des douleurs abdominales chez certaines personnes. Des études suggèrent que suivre un régime alimentaire pauvre en FODMAP peut être utile pour gérer les symptômes de la diarrhée dans certains cas. Les études ne montrent pas que ce régime alimentaire réduit l'inflammation dans les MII.

Le FODMAP est un acronyme qui désigne différents glucides et alcools sucrés trouvés dans les denrées alimentaires qui ferment dans le corps. Certains FODMAP sont des aliments attrayants pour les bactéries. Si l'organisme n'est pas capable de digérer ces glucides dans l'intestin grêle, les bactéries de l'intestin les fermentent lorsqu'ils arrivent dans le gros intestin et génèrent des gaz. La clé de ce régime est de manger moins d'aliments qui fermentent dans votre intestin. Le processus de fermentation entraîne une accumulation de gaz, ce qui provoque un malaise. 

L'acronyme suivant décrit les aliments riches en FODMAP:

Fermentable
Oligosaccharides: Oignons, ail, blé, seigle, orge, artichauts, haricots et lentilles 
Disaccharides (lactose): lait
Monosaccharides et (Glucose & Fructose) : Miel et certains fruits, tels que les pommes, les poires et la pastèque
Polyols: Édulcorants artificiels contenus dans les chewing-gums et les menthes, ainsi que dans certains fruits et légumes, comme les champignons et les choux-fleurs 

Le régime alimentaire pauvre en FODMAP est difficile à suivre en raison de la grande quantité d'aliments contenant des FODMAP et d'aliments qui contiennent des FODMAP à notre insu, et qui pourraient entraîner des carences nutritionnelles s'ils ne sont pas surveillés. Travaillez avec un diététicien pour vous assurer que vous suivez correctement le régime alimentaire. 

Le régime alimentaire consiste à éliminer les FODMAP pendant 6 à 12 semaines pour voir si les symptômes s'améliorent. S'ils ne changent pas pendant cette période, ce régime peut ne pas fonctionner pour vous. Après la période d'élimination, réintroduisez lentement les FODMAP une par une pour aider à identifier le déclencheur. 

En général, les FODMAP font partie d'une alimentation saine. Ne réduisez votre consommation de FODMAP que si votre prestataire de soins vous le recommande. 

Inclure:

  • La plupart des fruits et légumes

  • Viandes

  • Céréales

  • Noix et graines

Exclure: 

  • Légumes: Oignons, ail, choux, brocolis, choux-fleurs, pois mange-tout, asperges, artichauts, poireaux, betteraves, céleri, maïs doux, choux de Bruxelles et champignons

  • Les fruits (« fruits à noyau » en particulier) : Pêches, abricots, nectarines, prunes, mangues, pommes, poires, pastèques, cerises et fruits secs

  • Autre: Haricots et lentilles, blé et seigle, lactose, noix et édulcorants


retour au sommet

Diète méditerranéenne

On dit que suivre un régime méditerranéen a des effets anti-inflammatoires et favorise la santé cardiaque. Il se fonde sur les aliments traditionnels de la Méditerranée, en particulier de l'Italie et de la Grèce. Bien que les preuves indiquant les bienfaits du régime dans le cadre du traitement d’une MII soient peu nombreuses, cette diète est vastement reconnue comme étant « anti-inflammatoire » apparemment en raison de la teneur en matières grasses des aliments. Crohn et Colite Canada a financé une recherche visant à examiner les effets des graisses alimentaires sur la colite, comme prescrit dans le régime alimentaire méditerranéen. 

Inclure:
  • Fruits et légumes

  • Noix et graines

  • Légumineuses, pommes de terre et gains entiers

  • Poisson, fruits de mer et gras sains

  • Mangez de la volaille, des œufs, du fromage et du yogourt avec modération.

  • Mangez rarement de la viande rouge. Ne consommez pas de sucres ajoutés, d'aliments transformés, y compris la viande, et les grains raffinés. Des quantités modérées de vin rouge, de café et de thé sont acceptables.
     

​Exclu:

  • L'accent est mis sur la modération plutôt que sur l'élimination (par exemple, on suggère de manger de la viande rouge et des produits laitiers avec modération). 


retour au sommet

Régime glucidique spécifique

Le régime spécifique aux glucides repose sur la théorie selon laquelle les glucides complexes (qui sont essentiellement de longues chaînes de sucre) ne sont pas digérés correctement dans l'organisme et sont mal absorbés, ce qui entraîne une augmentation des bactéries et des levures nocives susceptibles d'endommager l'intestin. Par conséquent, pour éliminer la croissance des bactéries nocives dans l'intestin, ce régime exclut la plupart des glucides et des aliments transformés, n'autorisant que ceux qui nécessitent une digestion minimale. Les études ne montrent PAS de manière concluante que ce régime réduit l'inflammation dans les MII. Suivre ce régime à long terme est un défi car il limite les produits laitiers, les fruits et les légumes, ce qui peut augmenter le risque de carences en calcium et en vitamines A, B, C et D. Veuillez consulter votre médecin avant d'entreprendre ce régime.


Inclure:

  • Fruits frais et la plupart des légumes 

  • Viandes et poissons frais (sans additifs)

  • Yogourt maison

  • Certains fromages

  • Certaines légumineuses (y compris les haricots secs et les lentilles)

  • La plupart des noix (y compris tous les beurres d'arachides naturels)

  • La plupart des huiles

  • Thé, café, vinaigre blanc, jus naturels et miel 

Exclu:

  • Tous les grains et amidons

  • Les sucres

  • Les viandes transformées

  • Les légumes en conserve et les légumes riches en féculents (pommes de terre, ignames, panais)

  • Certaines légumineuses (pois chiches, fèves, fèves germées)

  • Les produits laitiers

  • Les bonbons et le chocolat

  • Les condiments commerciaux comme la mayo, le ketchup, la margarine et le vinaigre balsamique


retour au sommet

Régime paléo

Le régime paléo s'inspire d'aliments entiers qui auraient été consommés à l'époque paléolithique, alors que la chasse et la cueillette étaient les seuls moyens de se nourrir. Les études ne montrent PAS que ce régime permet d’atténuer les symptômes des MII.

Comprend : viandes maigres (surtout les animaux nourris à l'herbe ou le gibier sauvage), poissons et fruits de mer, fruits et légumes, noix et graines, graisses et huiles saines 

Exclu : grains, légumineuses, produits laitiers, sucre raffiné, sel et aliments transformés


retour au sommet

MII AID (RÉGIME ANTI-INFLAMMATOIRE)

Le régime MII-AID est dérivé du régime spécifique aux glucides. Ce régime est unique car il ne se contente pas d'énumérer les aliments dans les catégories autorisées et interdites, mais parle également de regroupements d'aliments.
Il repose sur 5 piliers principaux ;
 
1. Consommer régulièrement des aliments riches en probiotiques : les aliments fermentés qui contiennent des probiotiques (bactéries bénéfiques) comprennent le yaourt, le kafir, le kimchi, le miso, la choucroute et le miel.

2. Augmenter l'apport en prébiotiques : ce sont des types de fibres qui nourrissent les bactéries bénéfiques dans notre intestin et comprennent des aliments comme les bananes, les myrtilles, l'avoine, les graines de chia et de lin moulues.

3. Éviter les glucides pro-inflammatoires : ces aliments sont mal absorbés par l'intestin et peuvent aggraver les symptômes des MII. Ils comprennent des aliments comme le lactose, le blé, les sucres raffinés et le maïs.

4. Maintenir une bonne nutrition : ce régime souligne l'importance des fibres solubles et encourage la consommation de protéines maigres et de graisses saines pour maintenir une alimentation équilibrée.

5. Modifier la texture des aliments : cela implique de consommer des aliments mixés ou en purée lorsque les symptômes se manifestent pendant une poussée, afin de développer une tolérance à la texture normale des aliments au fur et à mesure que vous progressez vers la rémission.

L'efficacité de ce régime et la manière dont il aide les personnes atteintes de MII restent encore inconnues, ce qui rend sa recommandation difficile pour les prestataires de soins de santé.

Inclure:

  • Viande fraîche, volaille, œufs, poisson

  • Fruits et légumes frais

  • Graisses et huiles

  • Fromages vieillis et yaourts sans lactose

  • Miel

  • Lentilles, pois cassés et noix

  • Thé ou café léger

Exclure:

  • Viandes transformées (par exemple, charcuterie, hot-dogs, ailes)

  • Maïs

  • Lactose

  • Sucre raffiné

  • Blé


retour au sommet

Régime sans gluten

Le régime sans gluten est généralement connu pour être utilisé comme traitement des personnes atteintes de la maladie cœliaque. Les personnes diagnostiquées comme souffrant de la maladie cœliaque ne peuvent pas manger de gluten (un type de protéine présent dans le blé, l'orge et le seigle) car celui-ci déclenche leur réponse immunitaire et provoque des symptômes similaires à ceux des MII (douleurs abdominales et diarrhée). Une étude publiée par le réputé Journal Gastroenterology a confirmé que le risque de maladie cœliaque est plus élevé chez les patients atteints de MII. Par conséquent, les personnes atteintes d'une MII qui sont en rémission peuvent encore ressentir des symptômes causés par leur maladie cœliaque.
 
Le régime sans gluten peut également être bénéfique pour les personnes souffrant d'une sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC), qui présentent des symptômes lorsqu'elles mangent du gluten, même si elles n'ont pas reçu de diagnostic de maladie cœliaque.
 
Ce régime implique une faible consommation de FODMAP et il n'est donc pas clair si la réduction des symptômes des MII est directement liée à l'évitement du gluten ou si c'est la faible consommation de FODMAP qui entraîne une amélioration des symptômes. En suivant ce régime, vous risquez d'avoir un apport insuffisant en fibres, ce qui peut potentiellement détériorer la santé du côlon, d'autant plus que certaines fibres ont tendance à avoir un effet anti-inflammatoire.

Incluez

  • Céréales et amidons sans gluten

  • Viande, poisson et œufs

  • Produits laitiers

  • Fruits

  • Légumes

Exclure

  • Blé

  • Orge

  • Seigle

  • Dérivés des produits ci-dessus


retour au sommet

Régime d'exclusion pour la maladie de Crohn

Le régime d'exclusion pour la maladie de Crohn se fonde sur l'exclusion des éléments du régime alimentaire occidental qui sont associés à l'inflammation et au changement de la flore intestinale. Il combine des aliments entiers et une nutrition entérale partielle en deux phases, la première étant plus restrictive que la seconde afin d'induire une période de rémission. On suppose que la thérapie diététique associée à un régime d'exclusion peut jouer un rôle plus important dans le contrôle de la maladie.

Lors d’un récent essai contrôlé aléatoire, dans le cadre du programme IMAGINE-SPOR, appuyé par Crohn et Colite Canada, on a démontré que le régime d'exclusion pour la maladie de Crohn avec nutrition entérale partielle aide à induire une période de rémission chez les enfants atteints de la maladie de Crohn légère à modérée, laquelle peut être maintenue jusqu'à douze semaines.

Des études antérieures financées par Crohn et Colite Canada ont démontré des résultats prometteurs chez les adultes atteints de la maladie de Crohn, et le régime fait actuellement l’objet d’essais cliniques. 

Comprend : aliments entiers, dont les fruits, les légumes et les viandes, et des glucides complexes et simples

Exclu : graisses animales, produits laitiers, blé, viandes transformées, sauces, vinaigrettes, sirops, confitures, produits en conserve, fruits secs, collations emballées (croustilles, noix, etc.), boissons gazeuses, jus de fruits, café, alcool, bonbons, chocolats, autres desserts, gommes et certains produits dit sans gluten


retour au sommet


Dans cette section

Retour à Parcours de la MII