L'ostéoporose

Qu'est-ce que l'ostéoporose?

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais vos os se forment et se reforment constamment selon un cycle précis. Les cellules osseuses se forment, sont ensuite décomposées par l'organisme (résorption), puis se reforment. L'ostéoporose correspond à un déséquilibre de la formation et la résorption des os. L'ostéoporose rend les os fragiles. 

L'ostéopénie, une sorte de pré-ostéoporose, est une autre affection dont vous pourriez entendre parler.


retour au sommet

Causes de l'ostéoporose dans les MII

Les personnes atteintes d'une MII présentent plus de risques de développer l’ostéopénie et l’ostéoporose, notamment pour les raisons suivantes :

Médicaments

Les corticostéroïdes systémiques sont couramment prescrits pour traiter les maladies inflammatoires comme les MII. Cependant, ils ont tendance à entraver la formation des cellules osseuses et à favoriser leur mort. Ils réduisent également l'absorption du calcium dans les intestins, un minéral nécessaire à la santé des os. Les personnes qui prennent des corticostéroïdes systémiques présentent plus de risques de fractures. Après l'arrêt des corticostéroïdes systémiques, le risque de fracture revient à la normale.

Inflammation

L'inflammation liée aux MII contribue au développement de l'ostéopénie et de l'ostéoporose. Elle peut se produire même sans l'utilisation de corticostéroïdes systémiques. En présence d’une inflammation, certains produits chimiques appelés cytokines sont libérés, qui ont tendance à diminuer la formation osseuse et à augmenter la résorption osseuse.

Carences nutritionnelles

Les carences en calcium, en vitamine D et en vitamine K sont fréquentes dans les cas de MII. Tous ces nutriments sont importants pour la formation des os et le maintien de la santé de ces derniers. Vous trouverez d’autres renseignements dans notre section Thérapies nutritionnelles. 


retour au sommet

Dépistage de l'ostéoporose

Si vous souffrez d'une MII et présentez au moins l'un des facteurs de risque suivants, vous devriez subir un dépistage de l'ostéoporose à l’aide d’un test de densité minérale osseuse :

  • Antécédents de fracture vertébrale

  • Femme ménopausée

  • Homme de plus de 50 ans

  • Traitement chronique à base de corticostéroïdes

  • Hypogonadisme : fonction réduite des testicules ou des ovaires, entraînant une diminution de la production d'hormones sexuelles

Si les résultats sont normaux, le test devrait être répété à l’intérieur de deux ou trois ans. Si, en revanche, les résultats indiquent une ostéoporose, vous devriez être aiguillé vers un spécialiste de l'ostéoporose. Si vos résultats indiquent que vous souffrez d'ostéopénie, c’est-à-dire une « pré-ostéoporose », vous devriez prendre des mesures préventives contre l'ostéoporose et faire l’objet d’un suivi. 


retour au sommet

Prévention et gestion de l'amnistie

Vous trouverez ci-dessous quelques moyens de prévenir l'ostéoporose. Si vous souffrez déjà d'ostéoporose, ces mesures peuvent vous aider à la gérer, en plus des médicaments.

  • Évitez les corticostéroïdes systémiques.

  • Faites de l'exercice de port de poids.

  • Ne fumez pas.

  • Évitez la consommation excessive d'alcool.

  • Prenez du calcium : trois verres de lait par jour, légumes à feuilles vert foncé, saumon ou sardines, ou suppléments.

  • Prenez de la vitamine D : poisson gras, jaune d'œuf, aliments enrichis ou suppléments.

Consultez votre équipe des MII pour savoir quels aliments manger et en quelle quantité.
Les options médicamenteuses contre l'ostéoporose sont les suivantes :

  • Bisphosphonates

  • Calcitonine

  • Hormonothérapie, comme l'œstrogénothérapie chez les femmes ménopausées

  • Hormone parathyroïdienne

  • Passage aux corticostéroïdes à action locale comme le budésonide pour le traitement des MII


retour au sommet


Dans cette section

Retour à Parcours de la MII