Inflammation des yeux

Il est important de se rappeler que les MII ne touchent pas uniquement l’abdomen; ce sont des maladies systémiques qui affectent d'autres organes, y compris l'œil. Les MII peuvent s’accompagner d’une inflammation des yeux, qui peut prendre différentes formes. Certains types d'inflammation oculaire peuvent entraîner d’importants problèmes de vision.

Épisclérite

Il s’agit d’une inflammation des tissus épiscléraux qui provoque une rougeur de l’œil. Ces tissus sont situés entre le blanc de l'œil et la paroi interne des paupières. 

L'épisclérite est la complication oculaire la plus couramment associée aux MII. Des yeux rouges et douloureux figurent parmi les symptômes. Elle n'entraîne généralement pas de perte de vision. L'épisclérite est considérée comme un indicateur de MII active. 

Les traitements de l'inflammation associée aux MII, qui comprennent généralement de l’infliximab, sont également efficaces pour traiter l'épisclérite. Cette affection peut également être traitée à l’aide de larmes artificielles, d’AINS topiques ou de stéroïdes topiques.


retour au sommet

Sclérite

Il s'agit d'une inflammation grave et douloureuse du blanc de l'œil (la sclérotique). Elle survient généralement chez des patients plus âgés que ceux qui souffrent l'épisclérite. La sclérite peut sérieusement réduire votre vision et nécessite des soins urgents. Elle survient rarement avec les MII. 

Des épisodes répétés de sclérite peuvent conduire à une maladie plus grave appelée scléromalacie, laquelle peut également entraîner un amincissement de la sclérotique, ce qui peut causer une déchirure. 

Un contrôle agressif de l'inflammation sous-jacente associée à la MII peut aider à réduire la récurrence de la sclérite.

retour au sommet

Kératopathie

Il s'agit d'un gonflement de la cornée (la partie avant transparente de l'œil), semblable à une ampoule. La kératopathie est rare dans les cas de MII. 

Les symptômes comprennent une sensibilité à la lumière, une vision floue et une sensation d’avoir quelque chose dans l'œil. Elle cause parfois des rougeurs aux yeux. 

Les immunosuppresseurs systémiques destinés à lutter contre l'inflammation associée aux MII sont généralement suffisants pour traiter la kératopathie.


retour au sommet

Uvéite

Il s'agit d'un ensemble de maladies qui causent une inflammation des structures se trouvant à l'intérieur de l'œil. L’iritis est le type d'uvéite le plus courant associé aux MII.  Il affecte l'iris, la partie circulaire colorée de l’œil. 

Les symptômes comprennent des yeux rouges et irrités, une sensibilité à la lumière, une vision trouble ou des maux de tête. 

Contrairement à l'épisclérite, la sclérite et la kératopathie, les symptômes de l'uvéite et de l'iritis ne semblent pas être liés à une poussée active de MII. Les uvéites et iritis sont plus fréquentes chez les personnes qui souffrent également d'une complication cutanée des MII appelée érythème noueux ou de douleurs articulaires. 

Le traitement comprend habituellement des stéroïdes topiques ou, dans de rares cas, des stéroïdes ou des immunosuppresseurs systémiques. L’iritis nécessite une évaluation d’urgence.


retour au sommet

Formation de cataracte et sécheresse oculaire

La formation d'une cataracte entraîne une opacité de l'œil ou une vision floue. Les médicaments stéroïdiens peuvent être à l’origine des cataractes. Le traitement de la cataracte peut nécessiter un changement de médicament contre la MII. 

Une sécheresse oculaire peut survenir en raison de carences vitaminiques causées par les MII. Il peut être utile de prendre des suppléments. 

retour au sommet

Précédente

L'ostéoporose


Dans cette section

Retour à Parcours de la MII