L’accès aux traitements

Dites à votre gouvernement local que les décisions médicales devraient revenir aux patients et leurs médecins

Nous sommes d’avis que les décisions en matière de traitement devraient être prises par vous et votre médecin, et non par le gouvernement. Les changements de politiques au détriment de la santé, ce n’est vraiment pas souhaitable!

Êtes-vous d'accord? Prenez part à notre campagne de rédaction de lettres pour dire à votre gouvernement provincial comment vous vous sentez! Vous avez seulement besoin de remplir votre nom, votre courriel et votre code postal.

Votre participation est essentiel! Nous avons besoin de votre aide pour faire en sorte que le gouvernement écoute ce qui compte vraiment : votre santé.

LES BIOSIMILAIRES : UN CHOIX QUI REVIENT AU PATIENT ET À SON MÉDECIN

Lorsqu’ils suivent le bon plan de traitement, les enfants, les adolescents et les adultes atteints de la maladie de Crohn ou de la colite ulcéreuse accomplissent de grandes choses. Ils sont en meilleure santé, plus actifs et plus heureux, et rien ne doit entraver ce progrès.

Les nouveaux médicaments destinés au traitement de la maladie de Crohn et de la colite deviennent de plus en plus accessibles. Ces médicaments comprennent notamment les biosimilaires, soit des médicaments biologiques qui sont similaires, mais non identiques, aux produits biologiques innovateurs. Certes, nous souhaitons que les médecins et leurs patients aient accès aux biosimilaires en plus des traitements existants.

Toutefois, certains gouvernements provinciaux envisagent actuellement de faire passer les personnes prenant certains produits biologiques à leurs biosimilaires pour des raisons autres que médicales, y compris le coût. Nous sommes d’avis que la décision de passer d’un produit biologique à son biosimilaire doit relever du patient et de son médecin.

No Forced Switch

Nous avons évalué toutes les études et preuves disponibles, accueilli les opinions des patients, des aidants, des gastroentérologues et des infirmiers, consulté les experts et considéré l'impact juridique et déontologique du passage d'un produit biologique à son biosimilaire pour les raisons autres que médicales.

Si vous désirez en savoir davantage, nous vous invitons à prendre connaissance de notre énoncé de position.

Nous convenons que les biosimilaires constituent un traitement sûr et efficace pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn ou de la colite ulcéreuse, mais nous croyons fermement qu’il n’est pas dans l’intérêt supérieur des patients de passer d’un produit biologique à son biosimilaire.

Énoncé conjoint de l’Association canadienne de gastroentérologie et de Crohn et Colite Canada

Crohn et Colite Canada a collaboré avec l'Association canadienne de gastroentérologie pour formuler un énoncé de position conjoint concernant les biosimilaires comme traitement pour les maladies inflammatoires de l'intestin. Cet article a été acceptée dans la revue Journal of the Canadian Association of Gastroenterology

Lire l'énoncé de position Joint Canadian Association of Gastroenterology and Crohn's and Colitis Canada Position Statement on Biosimilars for the Treatment of Inflammatory Bowel Disease (en anglais seulement)

Résultats du sondage sur les biosimilaires

En juillet 2019, nous avons mené une enquête auprès des fournisseurs de soins de santé et des patients canadiens pour récolter leurs avis sur les biosimilaires et le changement.

Lire un résumé des résultats et les conclusions clés
Lire le rapport complet (en anglais seulement)

EXAMEN JURIDIQUE/DÉONTOLOGIQUE

Afin de contribuer davantage à notre position sur la politique relative aux biosimilaires et à l'accès aux traitements, nous avons commandé un examen juridique et déontologique dans le but d'évaluer les défis dans un contexte juridique, bioéthique et politique au Canada. Le rapport, intitulé « Loi et éthique du passage d'un produit biologique à un autre au Canada, septembre 2019 », a été élaboré par Messieurs Timothy Caulfield et Blake Murdoch de l'Université de l'Alberta.

Pour voir le résumé et le rapport complet, cliquez ici.

FOIRE AUX QUESTIONS

En savoir plus

  • Les taux de ces maladies au Canada figurent parmi les plus élevés du monde.
  • 1 CANADIEN SUR 140 vit avec la maladie de Crohn ou la colite
  • Pour la première fois, les familles nouvellement arrivées au Canada contractent la maladie de Crohn et la colite
  • Depuis 1995, l’incidence de la maladie de Crohn chez les enfants canadiens de 10 ans et moins a presque doublé
  • Les gens sont le plus souvent diagnostiqué avant 30 ans.

Autres secteurs d’intérêt